Edito

Là où il y a du business

Le Moyen-Orient... un marché parmi les plus importants et les plus porteurs de la planète.

Edito Saad Benmansour Lavieeco.com

Le Moyen-Orient. Voilà un marché parmi les plus importants et les plus porteurs de la planète, où les consommateurs ne sont pas dans une logique de petits prix, où les produits marocains ont toute leur place mais que nous continuons de snober depuis des années. C’est exactement comme le cas du continent africain. S’il y a quelques années, le Souverain n’avait pas montré la voie en montant lui-même au front, il y a fort à parier que beaucoup d’entreprises marocaines, qui aujourd’hui font du bon business en Afrique, ne s’y seraient pas aventurées et n’y auraient pas misé un dirham. Pourtant, aujourd’hui, la présence marocaine forte et remarquable sur le continent, a des effets bénéfiques aussi bien en termes de visibilité et de notoriété pour le pays qu’en termes de business pour ses entreprises.

Le Moyen-Orient est probablement un marché plus profitable. Car, contrairement à beaucoup de pays d’Afrique, ceux du Golfe n’ont pas de contrainte de financement. Des milliards de dollars ne demandent qu’à être utilisés et fructifiés, le pouvoir d’achat est parmi les plus élevés au monde, les consommateurs recherchent les produits de qualité en se souciant peu des prix.

Maintenant, pour que les entreprises marocaines se positionnent en force sur ce marché, elles doivent d’abord mettre à jour leur perception. Certes, les industriels marocains ont du savoir-faire et l’avantage de la langue et de l’appartenance à une même entité, en l’occurrence le monde arabe. Mais les marchés arabes ont considérablement évolué par rapport à ce qu’ils étaient il y a 20 ou 30 ans. Ils sont aujourd’hui alignés sur des standards internationaux élevés en termes de qualité, d’exigence, de tendance et de fiabilité. Nos chefs d’entreprises ne doivent pas croire qu’ils feront du business en s’appuyant seulement sur l’amitié et l’appartenance.

D’un autre côté aussi, nos entreprises auront nécessairement besoin de l’appui de l’Etat marocain. Car, au Moyen-Orient, elles seront en compétition avec d’autres entreprises étrangères, notamment asiatiques, européennes et américaines déjà bien installées depuis des années et, de surcroît, soutenues par leurs pays d’origine à travers des subventions publiques. Le Roi Mohammed VI a bien montré la voie et son périple dans la région, accompagné d’une forte délégation ministérielle, est un message adressé directement au gouvernement pour qu’il s’implique pleinement aux côtés du secteur privé pour conquérir le marché du Moyen-Orient. C’est un message aussi aux entreprises pour qu’elles soient à la hauteur de l’image portée par le Souverain lui-même auprès de ces pays, celle d’un Maroc moderne, compétitif et performant.

Saâd Benmansour. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-10-22

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-07-22 à 16:28
Masi : 9 259,82 (+0.05%)
Madex : 7 562,14 (+0.05%)
bourse
MICRODATA
146.00 +5.04%
bourse
FENIE BROSSETTE
159.90 +4.51%
bourse
ALUMINIUM DU MAROC
1030.00 +3.52%
bourse
REALIS.MECANIQUES
305.00 -4.31%
bourse
CGI
722.20 -3.58%
bourse
SMI
3400.00 -2.86%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.226 MAD
1 USD 8.3052 MAD
1 GBP 14.181 MAD
100 YENS 8.1946 MAD
1 SAR 2.2145 MAD
Achat
1 EUR 11.159 MAD
1 USD 8.2556 MAD
1 GBP 14.097 MAD
100 YENS 8.1457 MAD
1 SAR 2.2013 MAD