30 septembre 2010
Lavieeco (25448 articles)
Partager

Cimar redresse ses marges malgré des ventes en baisse

Après deux ans de baisse de résultat et malgré des ventes en recul, Cimar parvient à  rectifier le tir et affiche en 2009 une progression de 57% de son bénéfice opérationnel.

Ciments du Maroc (Cimar) s’en sort bien en 2009 malgré une conjoncture difficile. Ses résultats financiers se sont fortement redressés même si les difficultés indutrielles persistent.
En effet, malgré une baisse de 1,2% de ses ventes (dans un marché en hausse de 3,4%), en raison d’une saturation momentanée de sa capacité de production, le chiffre d’affaires consolidé de Cimar a enregistré une hausse de 2,8% en 2009 pour s’établir à 3,6 milliards de DH, grâce notamment à un effet prix favorable (augmentation des prix de vente du ciment de l’ordre de 3,5% en 2009).
Le résultat d’exploitation consolidé a, lui, connu une évolution surprenante de 57%, l’amenant à 1,32 milliard de DH contre 841 MDH un an auparavant. Cette progression résulte pour l’essentiel de la réduction des achats de clinker, produit semi-fini nécessaire à la production du ciment, suite à l’augmentation de la production sur le site de Marrakech, ainsi que de la diminution des prix d’achat des combustibles. La marge opérationnelle se trouve ainsi améliorée de 12,6 points et s’établit à 36,6%. Cette performance, conjuguée à la constatation d’une reprise sur provisions pour investissements industriels de l’ordre de 268 MDH, a hissé le résultat net part du groupe de Cimar de 52%, à 964 MDH. De ce fait, la marge nette a gagné 8,6 points pour se fixer à 27%.
Côté perspectives, et afin d’être en mesure de répondre aux besoins futurs du marché, le cimentier compte construire une nouvelle usine au nord de Marrakech et d’étendre son dispositif industriel dans les régions Centre et Nord du pays. Enfin, en dépit de ces engagements d’investissements et de leur coût élevé, le conseil d’administration a décidé de distribuer un dividende de 55 DH par action, contre 50 DH en 2008.