Assurance voyage : ce qu’il faut savoir
24 juillet 2018
Mehdi Mouttalib (15 articles)
Partager

Assurance voyage : ce qu’il faut savoir

Une assurance voyage est un ensemble de garanties pour vous couvrir des conséquences imputables aux incidents qui peuvent survenir avant et pendant le voyage. N’oubliez pas la «Carte verte» si vous devez utiliser votre voiture à l’étranger.

Partir en vacances à l’étranger, ça se prépare. Au-delà de la planification logistique et autres dispositions préalables qui préviennent les risques connus, potentiels ou identifiables, il existe une autre catégorie de risques, plus imprévisibles, qui échappent à la plupart des Marocains, et contre lesquels il faut s’assurer. D’emblée, les Marocains désireux de passer leurs vacances à l’étranger sont obligés de souscrire à une assurance en vue d’obtenir les visas nécessaires (tel que Schengen). Ceci étant, contre quoi ces derniers s’assurent-ils ? Les produits d’assurance voyage, à l’instar de Mondial Assistance, Maroc Assistance ou Secours Monde (de Saham Assistance/ISAAF), segmentent les risques en 4 catégories distinctes : l’assistance médicale, l’assistance en cas de panne automobile ou accident, l’assistance en cas de décès et l’assistance juridique et administrative. Ces catégories couvrent l’ensemble des situations malencontreuses auxquelles un touriste marocain peut faire face, et propose des services conçus pour être les plus complets possible, eu égard aux difficultés liées à la diversité des cas de figure, des spécificités de chaque situation et des entraves administratives imaginables.

En bref, une assurance voyage est un ensemble de garanties pour vous couvrir des conséquences imputables aux incidents qui peuvent survenir avant et pendant le voyage, et qui permettent d’éviter la perte d’un temps précieux, une charge émotionnelle stressante pour l’assuré et pour sa famille et ses proches, le sentiment d’égarement, de solitude et d’impuissance face à une situation qui le dépasse, la gestion des documents administratifs pénibles et souvent incompréhensibles, etc.

Quels produits souscrire

Parmi les pays les plus visités par les Marocains, nombre d’entre eux sont rassemblés dans l’espace Schengen. Aussi, et afin d’obtenir le visa pour y accéder, les produits d’assurance voyage comprennent tous un service dédié à la délivrance de l’attestation de voyage conforme aux directives des pays dudit espace. L’accompagnement se fait donc dès les premières étapes du voyage. Ensuite, viennent les différentes sous-rubriques assurées par les produits d’assurance.

Une police telle que Secours Monde propose une formule globale qui prévoit une couverture d’ensemble incluant le risque de maladie à l’étranger ou les traumatismes résultant d’accidents dont ceux de la circulation. Ces couvertures sont assorties d’une «Carte Verte» incluse dans le pack, et qui fait office de prolongement de l’assurance automobile à l’international. Une extraterritorialité de la couverture, obligatoire lorsque le voyage est effectué par l’assuré à bord de son propre véhicule.

D’autres formules ne comprennent, certes, pas cette assurance-là, mais il est possible d’y souscrire auprès de votre compagnie d’assurance auto, pour un prix généralement fixé à 500 DH. Une fois ces souscriptions concrétisées, le dossier de demande de visa est considéré comme complet en termes d’assurance voyage. Toutefois, et une fois arrivé à destination, l’assuré est sujet à d’innombrables risques. Ce nombre est quasi incalculable, tant la possibilité pour qu’un accident surviennent est malheureusement forte. C’est pour cela qu’en cas d’accident ou de maladie, l’assistance médicale comprise dans la formule d’assurance adoptée permet de bénéficier d’une prise en charge complète des frais médicaux et d’hospitalisation, du transport médical nécessaire et du rapatriement lorsqu’il s’impose. Ce transport se fait sous surveillance médicale si nécessaire, vers l’unité hospitalière la plus proche et la mieux équipée pour prodiguer les soins appropriés. Notons que les décisions de transport appartiennent dans tous les cas à l’assureur, après contact avec le médecin traitant de la personne assurée et éventuellement sa famille. Par ailleurs, si à la suite de la situation médicale identifiée, l’admission de l’assuré à une unité hospitalière est soumise à une avance, l’assureur prend cette dernière à sa charge, le plus souvent à hauteur de 10000DH après contact médical avec le médecin de ladite unité hospitalière. De plus, les couvertures proposées par l’ensemble des assurances couvrent aussi bien les frais de prolongation de séjour après hospitalisation que ceux liés à la visite d’un membre de la famille proche.

Dans le détail, cela se traduit par l’octroi d’un titre de transport aller/retour par autocar, train ou avion, en classe économique, au profit d’un proche parent ou d’une personne désignée préalablement par l’assuré afin de l’accompagner. Pour ce qui est des frais d’hébergement de l’accompagnateur, ces derniers sont fixés à 900 DH par nuitée, pour une durée ne dépassant pas les 7 nuits. Notons que ces frais sont réservés exclusivement à l’hébergement et au petit déjeuner. Aussi, les compagnies d’assurance mettent à la disponibilité des assurés et de leurs proches un numéro vert afin que leurs agents et conseillers soient disponibles à tout moment (24h/24 et 7 j/7) et sans que les procédures ne souffrent d’une quelconque anicroche technique. Notons que «les plafonds de couvertures varient d’une formule à l’autre. Mais ils restent déterminés aux alentours de 350 000 DH dans la zone Schengen», nous explique une source chez La Marocaine Vie. «La prise en charge des frais médicaux à l’étranger concerne les frais engagés suite à un accident ou une maladie à caractère urgent et imprévisible ou dans le cas d’une évacuation sanitaire prise en charge par l’assureur, pour une maladie non traitable au Maroc», nous précise la même source.

Assistance technique pour un véhicule endommagé

Quant aux sinistres liés au véhicule de l’assuré, ils sont assurés exactement comme ils le seraient au Maroc. Les produits d’assurance couvrent ainsi tout ce qui se rapporte aux pannes, au vol ou aux accidents à bord du véhicule assuré. En effet, l’assistance technique comprise dans le contrat d’assurance prévoit un soutien logistique et matériel complet, comprenant le remorquage du véhicule accidenté, le rapatriement et l’avance des frais nécessaires à la réparation. Ceci étant, le cas le plus simple à gérer reste celui d’une panne ou d’une incapacité technique dont la réparation ne dépasse pas la durée du séjour de l’assuré. Dans le cas contraire, il a été prévu un ensemble de mesures pour faire face à l’extension de cette durée, mais uniquement si celle-ci est directement liée au processus de réparation du véhicule. Ces mesures incluent les frais d’hébergement en attente de sa réparation, et même l’octroi d’un billet «aller» si cette durée dépasse celle du séjour et que l’assuré venait à rentrer au Maroc en laissant son véhicule sur place.

En cas de décès…

Ce n’est, certes, pas un sujet que l’on peut aborder aussi confortablement que le risque médical ou d’accident de voiture. Il n’en demeure pas moins que le risque existe bel et bien, et qu’il faut le gérer. Les mesures prévues par les formules d’assurance comprennent des prestations d’accompagnement administratif ayant trait aux formalités de rapatriement du corps à partir du lieu du décès et à destination du lieu d’inhumation au Maroc. Cette mesure est soumise à un plafond placé à hauteur de 50 000 dirhams, et propose de se charger, au nom de la famille de l’assuré, de toutes les procédures administratives et juridiques qui y sont liées.

Avis de Youssef BOUNOUAL, Président d’Al Alamia Assurances et de l’Union marocaine des agents et courtiers d’assurances (UMAC)

Le principe de base de l’assurance voyage est de venir en aide aux personnes suite à un événement imprévu. Les contrats d’assistance se sont multipliés. Ils peuvent être conçus spécialement pour répondre à un besoin bien précis ou tout simplement faire office d’extension de garantie d’un contrat d’assurance. On distingue généralement deux grandes catégories d’assistance. Assistance technique et assistance médicale. L’assistance technique est une garantie qui intervient souvent suite à un accident ou une panne du véhicule assuré survenus au Maroc ou à l’étranger. La société d’assistance prend en charge les frais du remorquage du véhicule du lieu d’immobilisation jusqu’au garage choisi par l’assuré selon les dispositions contractuelles. Elle pourra également prendre en charge les frais de retour des personnes assurées à leur domicile ou à leur point de destination et ceux de location d’un véhicule de remplacement. L’assistance médicale, quant à elle, vient en aide aux personnes malades ou victimes d’accidents corporels par la prise en charge des frais de transport sanitaire, médicaux et hospitaliers et de rapatriement en cas de décès. Elle consiste également en prestations de conseil médical et d’avance pour admission dans une unité hospitalière. Le jour de la souscription du contrat d’assistance, l’assuré est tenu de faire une bonne déclaration des informations qui vont servir pour apprécier le risque et par conséquent évaluer son coût. Il est tenu également de payer la prime de son contrat d’assistance et de mettre à jour le contenu du contrat en cas de changements. Le jour du sinistre, l’assuré doit informer son assureur pour déclencher la procédure d’indemnisation et/ou de remboursement. La compagnie d’assistance a l’obligation de conseil envers son assuré au moment de l’établissement du contrat. Elle doit indemniser ses assurés en cas de sinistre et dans un délai plus rapide. En cas de sinistre, l’assuré doit contacter son assureur conseil, l’intermédiaire d’assurances, ou directement la société d’assistance. Dans la pratique, l’assuré qui se trouve à l’étranger est tenu d’informer en premier lieu son assureur de la survenance du sinistre pour ne pas avoir de surprises le jour de l’indemnisation. L’assuré est pris en charge dès la déclaration du sinistre du fait que les sociétés d’assistance ont des partenaires à l’étranger pour vérifier la véracité dudit sinistre et suivre de près la procédure de prise en charge.

Afin de souscrire à une assurance voyage, il faut savoir que la prime d’assurance doit être payée dans sa totalité et d’avance au moment de la souscription du contrat. À défaut, ce dernier est rendu caduc 10 jours après son échéance. La compagnie peut également suspendre la garantie, et ce, 20 jours après la mise en demeure du souscripteur assuré. Ces dispositions sont prévues dans les Article N°21, N°22 et N°23 de la Loi N°17-99 portant code des assurances. Aussi, les prestations d’assistance sont acquises pour des séjours à l’étranger n’excédant pas 90 jours consécutifs.