13 mai 2005
Lavieeco (25267 articles)
Partager

Sogelease confirme sa bonne santé

Sa production a augmenté de 19% en 2004

Sa part de marché atteint près de 22%.

Pour le leasing, l’exercice 2004 a été exceptionnel. Par rapport à  l’année précédente, la production a progressé de
19%, à  6,4 milliards de DH, alors qu’une année auparavant, le taux de croissance était limité à  3,1%. De fait, c’est le crédit-bail mobilier qui constitue l’essentiel de l’activité. Avec une production de 5,6 milliards de DH, il a enregistré une hausse de 19 %, tandis que le crédit-bail immobilier s’accroissait de 17 %, à  836 MDH.
Chez Sogelease, on souligne que le potentiel est important. Actuellement, «l’encours du leasing correspond, au Maroc, à  6 % de la FBCF (formation brute du capital fixe), alors qu’il en représente, à  titre d’exemple, 20 % en France», explique M. Alexandre Mey, directeur général de la société. A fin 2004, l’encours du secteur en crédit-bail mobilier totalisait 10,6 milliards de DH contre 3 milliards seulement pour le crédit-bail immobilier, un produit dont le développement est encore timide. C’est justement sur ce segment que Sogelease axe sa stratégie de croissance. L’objectif est de porter sa part de marché à  25 ou 30 % dans un proche avenir, au lieu de 17 %, actuellement. Pour y arriver, une équipe a conduit des actions de formation dans tout le réseau de la SGMB, maison-mère. L’idée est de promouvoir le produit, sachant qu’il est admis que les clients potentiels ignorent parfois son existence même et donc ses avantages. L’opération de sensibilisation sera accompagnée d’une campagne publicitaire.

Les efforts seront axés sur le crédit-bail immobilier
A préciser que les avantages du leasing immobilier sont essentiellement fiscaux. Selon M. Mey, les amortissements accélérés permettent une économie de l’IS (Impôt sur les sociétés) équivalant à  300 points de base du taux d’intérêt d’un crédit classique. Pour Sogelease, la cible est constituée par les grandes entreprises et des PME, clientes de la Société Générale. Le souci est de limiter le risque, d’autant plus que celui-ci est amplifié, dans ce type de produits, par l’étalement de la durée de remboursement, qui est généralement de 10 ans.
A noter que Sogelease revendique la place de leader sur le marché avec une part de la production de 2004, estimée à  21,8%.Ce succès de l’entreprise fait suite à  un redressement rendu nécessaire en raison de difficultés rencontrées au milieu des années 90, relatives à  des déficiences dans les process de maà®trise du risque et dans ses structures comptables. Cette mise à  niveau s’est fondée sur une meilleure définition de la stratégie de l’entreprise, dont la première vocation, aujourd’hui, réside dans l’accompagnement de la clientèle de la banque