Rahal lance ses magasins multiservices eFloussy
21 novembre 2008
Mohamed Moujahid (1048 articles)
Partager

Rahal lance ses magasins multiservices eFloussy

Payer l’eau et l’électricité, réserver une chambre d’hôtel, prendre un billet d’avion…, 12 services dans un seul magasin
eFloussy veut atteindre un réseau de 3 000 magasins franchisés en 18 mois.

Ils étaient plus de 200 opérateurs potentiels réunis jeudi 13 novembre courant au théâtre Mohammed VI, à Casablanca, pour assister à la démonstration présentée par les équipes de eFloussy, une enseigne de magasins multiservices créée par le groupe Rahal. Les prestations concernent les métiers de la finance et activités connexes (transfert d’argent au Maroc et à l’étranger, vente de produits d’assurances divers…),mais également d’autres services (recharges téléphoniques, paiement des factures d’eau et d’électricité, billetterie, réservations de chambres d’hôtels, achat sur Internet, etc.).Au total, ce sont une douzaine de prestations ou produits qui seront commercialisés dans ces points de vente, en franchise,mais l’activité est appelée à investir d’autres domaines.Par exemple, certains points situés près de sites touristiques peuvent servir de bureaux de change ou même être équipés d’un GAB.
Cependant, explique Karim Rahal, le promoteur du projet, «le but n’est pas d’ouvrir des points de vente eFloussy là où tous ces services sont disponibles,mais d’être présents dans les quartiers où l’agent peut développer des relations de proximité avec les habitants en leur permettant d’accéder à différents services sur un même lieu».C’est le principe du «one stop, one shop», précise un de ses collaborateurs. «C’est un service qui vise avant tout une population non bancarisée qui doit généralement galérer pour accomplir différentes démarches.Enmême temps, c’est une occasion de créer des emplois, car chaque agence peut employer à terme deux ou trois personnes, commente-t-il.
Quand on sait que le projet s’est fixé pour ambition d’ouvrir environ 3 000 points dans les 18 mois qui suivront son lancement, on peut effectivement dire que c’est là un nouveau levier pour l’auto-emploi. Il n’est donc pas étonnant que le projet, que ses promoteurs comptent exporter vers des pays comme le Sénégal ou la Tunisie, ait séduit rapidement les responsables de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) et sonministre de tutelle.Une convention a ainsi été signée entre l’agence et Quick Money dont le président du conseil d’administration n’est autre que Karim Rahal. Les candidats sélectionnés pour la franchise pourront ainsi bénéficier des avantages du programme Moukawalati pour financer le lancement de leur point de vente sous l’enseigne eFloussy.

eFloussy aménage le local, l’équipe et forme les agents
C’est là une aubaine pour le programme Moukawalati dans la mesure où la banque partenaire pour le financement des points de vente aura comme interlocuteur un groupe bien connu sur la place, le groupe Rahal en l’occurence.
Pour l’heure, le choix de cette banque n’est pas encore arrêté.Le promoteur étant encore en négociation avec trois établissements de la place et non des moindres.Quant au candidat, il doit remplir une seule condition : avoir un local en propriété ou en bail.
C’est la société eFloussy qui, par la suite, aménage le local (enseigne, design intérieur…), apporte l’équipement nécessaire et dispense une formation aux agents avant qu’ils ne commencent leur activité.Cette formation est destinée à familiariser l’agent avec un logiciel de gestion et de fonctionnement des services. Ce logiciel fonctionnera à l’aide d’une carte à puce qui contient l’équivalent de 30 000 DH en guise de fonds de roulement et qui enregistre toutes les opérations. Le logiciel calcule et affiche la commission de l’agent après chaque opération. Ceci devrait permettre à l’agent de connaître avec précision ses gains et de ne pas confondre ses revenus avec le capital de sa petite affaire. De surcroît, toutes les agences seront reliées par Internet à un service d’assistance en ligne, joignable également par téléphone.
Selon les études réalisées avant le lancement du concept, une bonne agence devrait laisser à son gérant des revenus qui peuvent atteindre 20 000 DH mensuellement dès le troisième mois d’exploitation. Le revenu minimum calculé par les promoteurs du projet ne devrait pas être inférieur à 7 000 DH. Pour être en mesure de proposer tous ces services dans son réseau, la société eFloussy a dû obtenir l’aval de plusieurs intervenants comme Bank-Al-Maghrib, l’Office des changes, l’ANRT…Des conventions ont été signées ou sont en cours d’élaboration avec tous les organismes concernés.
Une campagne de communication sera par ailleurs bientôt lancée pour informer le public.