Nador – Marchica Med : 84 000 lits, 1 000 villas, 2 400 appartements, 6 marinas…, une station balnéaire géante
20 juillet 2009
Mohamed Moujahid (1048 articles)
Partager

Nador – Marchica Med : 84 000 lits, 1 000 villas, 2 400 appartements, 6 marinas…, une station balnéaire géante

Sept stations les unes à  côté des autres sur 4 000 hectares et 25 kilomètres de long.
Investissement global : 46 milliards de DH !
La réalisation du programme se fera en plusieurs étapes entre 2009 et 2025.

Le projet de développement de la lagune de Marchica, à proximité de la ville de Nador, va complètement transformer le paysage de cette région. Cette lagune, longue de 25 km et d’une superficie de 4 000 ha, est destinée à devenir une station balnéaire constituée d’un ensemble de 7 zones abritant chacune des complexes résidentiels, des hôtels, des infrastructures de sport et de loisirs ainsi que des espaces pour des activités économiques et sociales. Le montant de l’investissement prévu est de 46 milliards de DH, dont 13,6 milliards pour le résidentiel, 3,3 milliards pour l’hébergement hôtelier, 3,1 milliards pour les équipements et services, 8,3 milliards pour les infrastructures et 17,6 milliards induits par le développement.
Ce projet permettra de générer 15 000 emplois (4 700 directs et 10 300 indirects) durant la phase de construction. Une fois que les sites commenceront à tourner à plein régime, ce seront 65 000 emplois qui vont être créés, dont 30 000 directs et 35 000 indirects. Pour mener à terme cette énorme entreprise, il convient de rappeler qu’une société anonyme à capitaux publics, «Marchica Med», a été mise sur pied par un décret du 5 mars 2008. Elle  est dotée d’un capital de 500 MDH, réparti à parts égales entre l’Etat et le Fonds Hassan II. Mais pour chacun des 7 projets qui composent le programme, il sera créé une filiale dédiée dont l’actionnariat sera ouvert au privé.
La première filiale chargée de développer la cité «Atalayoun» est, d’ailleurs, en cours de constitution, a indiqué Saïd Zarrou, président du directoire  de Marchica Med qui précise que c’est là «une manière pour l’Etat de piloter et de s’assurer de la bonne réalisation d’un programme d’une telle envergure dans le respect des normes».
Cette première cité est «un resort de classe internationale» qui sera conçu sur une superficie de 45,2 ha selon des normes écologiques avec une priorité pour les énergies renouvelables, éolienne et solaire, et le recyclage des eaux usées. Elle sera donc composée d’une partie résidentielle (un hôtel de 370 chambres, 650 villas et riads et 2 230 appartements) offrant 14 000 lits, de 2 ports de plaisance, d’une académie de golf et de boutiques. Les travaux démarreront en 2009 et seront achevés en 2014.

Une nouvelle ville à Nador
Suivra après «la Cité des mers», un projet qui s’étendra sur 15 ha le long de la lagune. Elle sera constituée de 320 villas de 1 920 lits, 193 appartements de 772 lits  et 280 chambres d’hôtel de 560 lits. Il est également prévu la construction de 2 marinas, d’un marché et d’un centre de recherche. D’après le calendrier arrêté, les travaux dureront entre 2010 et 2014.
Troisième projet, la nouvelle ville de Nador. Le chantier sera ouvert en 2012 pour s’achever en 2020. Cette nouvelle ville couvrant 76,3 ha sera construite sous forme de village-marina. Elle offrira 32 000 lits. «Le Village des pêcheurs», 4e projet, sera réalisé entre 2014 et 2018. Il sera composé de logements particuliers tournés vers la mer avec une capacité globale de 6 000 lits. Dès 2015, commencera également l’aménagement de «la Baie des flamands» où sont prévus 29 000 lits. Sur 77 ha, cette baie combinera plusieurs types de logements, des installations et équipements pour le tourisme lacustre, la navigation de plaisance et le golf. Le chantier sera totalement livré en 2020.
Marchica sport, 6e projet, sera lancé à partir de 2017. Ce site de 14 ha disposera d’installations sportives pour les amateurs et les  professionnels de haut niveau dans différentes disciplines.
Enfin, entre  2020 et 2025, seront construits «les  vergers de Marchica»  dans le parc naturel de la lagune avec l’aménagement, sur 14 ha, d’espaces dédiés aux mobiles home et à des villas fermettes.
Avec tout cela, et en plus du futur port pétrolier prévu à quelques kilomètres à l’ouest, Nador se positionnera à coup sûr comme un des premiers pôles économiques du pays.

Mohamed Moujahid

Mohamed Moujahid