Les ordinateurs sous Windows XP s’exposent à  des menaces de cyberattaques
18 avril 2014
Anne-sophie Martin (653 articles)
Partager

Les ordinateurs sous Windows XP s’exposent à  des menaces de cyberattaques

Depuis le 8 avril, Microsoft ne fournit plus de nouvelles mises à  jour de sécurité ou de correctifs hors sécurité pour son système d’exploitation. La majorité des entreprises marocaines l’utilisent encore.

Depuis le 8 avril, le système d’exploitation (OS) Windows XP et la suite bureautique Office 2003 du leader mondial en la matière, Microsoft, ne disposent plus de support technique. «Il n’y aura plus de nouvelles mises à jour de sécurité, de correctifs hors sécurité, d’options de support assisté gratuit ou payant, et de mises à jour du contenu technique en ligne», indique-t-on du côté de Microsoft Maroc. En bref, Microsoft ne bloquera plus les cyberattaques qui viseraient Windows XP.

Néanmoins, la firme continuera de fournir jusqu’au 14 juillet 2015 les mises à jour relatives aux signatures antivirus, dont l’efficacité sur des systèmes hors prise en charge est toutefois limitée. Autrement dit, utiliser ces deux systèmes présente désormais un risque important puisque les hackers pourront attaquer les machines vulnérables et en subtiliser ainsi plus facilement des données.

Les GAB fonctionnent toujours sous Windows XP

L’enjeu est de taille puisqu’au Maroc la majorité des entreprises sont encore sous Windows XP. A l’échelle internationale, on estime également qu’entre 20 et 30% des ordinateurs fonctionneraient toujours grâce à ce système, conçu à la fin des années 90 et lancé en 2001. Au Maroc, comme ailleurs, bon nombre de distributeurs automatiques de billets ou autres fonctionnent encore grâce à Windows XP. Contactée par La Vie éco, une banque de la place a confirmé utiliser elle-même ce système d’exploitation.

Pour sensibiliser les entreprises aux risques qu’elles encourent, pour elles comme pour leurs clients et/ou consommateurs, Microsoft mène «une démarche essentiellement proactive» d’information et d’accompagnement pour une migration vers le dernier système de Microsoft, Windows 8.1, sans perte de données, les systèmes Windows étant compatibles entre eux. Le dernier OS de Windows, plus puissant et plus «connecté», notamment grâce aux 150000 applications disponibles sur le Windows Store et son cloud natif, ne peut d’ailleurs être installé que sur des ordinateurs de dernière génération. Autant dire que la facture risque d’être salée !

N’empêche que le risque est réel. «Les utilisateurs de Windows XP ont 6,5 fois plus de risques d’être infectés par un logiciel malveillant que ceux qui sont sous le nouveau Windows. Sans les correctifs de sécurité fournis par Microsoft, un PC sous Windows XP sera encore plus vulnérable face aux attaques de virus, pouvant entraîner une perte des données», explique-t-on chez Microsoft Maroc.
En application de sa politique de support, Windows Vista sera le prochain sur la liste : la fin de son support est prévue pour le 11 avril 2017.