Le Maroc devient le deuxième producteur africain des myrtilles
17 mai 2013
Lavieeco (25685 articles)
Partager

Le Maroc devient le deuxième producteur africain des myrtilles

De 35 ha, la superficie en exploitation est passée à  300 ha et sera portée à  1 000 ha les années à  venir. La production attendue cette année est de 250 tonnes.

Cinq ans à peine après l’entame d’une expérience pilote à Moulay Bousselham, le Maroc s’est hissé au deuxième rang des producteurs africains de myrtilles (connues par Blueberry en anglais et bleuet au Québec), et ce, juste derrière l’Afrique du sud. L’irruption du Maroc sur la scène mondiale de la production de ce fruit favori des Amérindiens découle d’une initiative privée lancée en 2007 dans la région du Gharb par quatre investisseurs de trois nationalités différentes : les australiens Berry Exchange appartenant au groupe Costa Exchange (le plus gros producteur et grossiste d’Australie) et Mountain Blue Orchards, un pionnier de la génétique de myrtilles ainsi que le marocain Agrogailes, un des plus importants producteurs et exportateurs vers l’Europe de fruits rouges originaires du Maroc (fraise et framboise notamment) et le britannique Summer Fruit Company (branche de Total Produce), un des plus importants grossistes de produits frais du Royaume-Uni.

Dénommée African Blue, la joint-venture née de cette aventure a démarré avec un capital initial de 2 MDH et une superficie exploitée de 35 ha abritant une station d’emballage et de conditionnement. Elle exploite aujourd’hui une ferme de 300 ha et anticipe d’étendre les plantations de myrtilles à 1 000 ha les années à venir. Quant à la production, attendue cette année à plus de 250 tonnes (soit un peu moins de la moitié de la production sud-africaine), elle devrait à son tour atteindre, à terme, 1 500 tonnes selon les anticipations des actionnaires.

La société exporte en Asie et au Royaume-Uni

Ce projet incarne une formidable complémentarité entre les quatre investisseurs. Depuis sa première récolte en début 2009, African Blue, dont les fermes sont certifiées Global Gap, Tesco Nurture et reçoivent chaque année le certificat Field 2 Fork, exporte régulièrement vers l’Asie (par voie aérienne) et le Royaume-Uni (par camion réfrigéré). Il est à rappeler que grâce au regain d’intérêt pour les qualités culinaires et sanitaires des myrtilles, le marché mondial de ce fruit a presque triplé en 8 ans en atteignant la taille d’un milliard de livres sterling (près de 12,5 milliards de DH) contre à peine 400 millions de livres (près de 5 milliards de DH) en 2005. Avec près de 50 000 ha, l’Amérique du nord accapare 57% des plantations mondiales (et davantage en termes de production) contre 23% pour l’Amérique latine, 11% pour l’Europe, 8% pour l’Asie & Pacifique et à peine 1% pour l’Afrique.

Lavieeco

Lavieeco