La première franchise bio marocaine voit le jour
9 septembre 2018
Mehdi Jaouhari (186 articles)
Partager

La première franchise bio marocaine voit le jour

Le premier distributeur de produits bio au Maroc abandonne sa franchise française pour lancer une franchise 100% marocaine.

C’est une preuve de plus de l’effervescence que connaît le marché du bio. Distribio Maroc, groupe qui avait lancé en 2011 la première franchise étrangère de produits bio – La Vie claire-, annonce la création de «Green Village», la première franchise marocaine bio.
«Ce grand marché bio multimarque, qui débutera avec 35 % de produits marocains, a comme objectif de dépasser les 50% d’ici 5 ans. Une franchise marocaine bio autonome permettra d’améliorer l’achalandage et la variété dans les magasins, et de rechercher le meilleur rapport qualité-prix», indique la firme dans un communiqué.
Objectif affiché : gagner en liberté et en marge de manœuvre, s’affranchir de processus administratifs et financiers inadaptés et réduire les longs délais d’importation depuis les plateformes des franchiseurs.
Dans le détail, toutes les grandes marques internationales bio indépendantes auxquelles se sont habitués les consommateurs côtoieront les produits frais, les produits du terroir de diverses régions certifiés «Bio Maroc» et les produits transformés, dont les marques Alvena et OumHani.

Une vitrine internationale et nationale du bio

Divers partenariats avec plus de 45 opérateurs marocains permettront d’étoffer l’offre locale : thés, cafés, épices, farines, compléments alimentaires, cosmétiques ; des produits de boulangerie et de pâtisserie feront leur entrée.
Toujours selon le groupe, des unités de transformation seront mises en place par le groupe pour des produits spécifiques. Par ailleurs, les contenants en plastique issus des hydrocarbures seront réduits progressivement au profit de packagings en plastique végétal, en papier ou en tissu. Mieux encore, l’ambition affichée du groupe est de franchiser des points de vente à l’étranger, du nord et du sud, en valorisant les produits et le savoir-faire local, mais aussi l’origine Afrique. Enfin, un quatrième magasin à Marrakech (fin 2018) s’ajoutera aux 3 existants, à Casablanca et Rabat, qui vont évoluer vers la nouvelle charte graphique de «Green Village». De même, le site en ligne, connu du public sous l’adresse www.lavieclaire.ma, deviendra www.greenvillage.ma. A terme, le réseau Green Village ambitionne de devenir une vitrine internationale du bio, centrée sur la richesse d’un bio «made in Morocco».

La certification des produits subventionnés

Il faut dire que le virage stratégique de Distribio a été motivé par l’évolution de la réglementation marocaine, à savoir la loi 39-12 relative à la production biologique – promulguée en 2013-, dont plusieurs textes d’application avaient été publiés, comme nous l’annoncions en mars dernier. Véritable barrière à l’entrée en amont du marché du bio, la certification des produits est désormais subventionnée par le ministère de l’agriculture.
Très attendu par les producteurs marocains -qui devaient faire certifier leurs produits par des labels étrangers-, le label bio marocain verra le jour sous peu, à en croire des sources professionnelles.