Economie

La crise de l'Europe et le printemps arabe ont fait chuter les IDE du Maroc de 13%

Les IDE ont totalisé 19 milliards de DH à fin novembre 2011. L'AMDI estime que le Maroc a tiré son épingle du jeu par rapport à d'autres pays. La France toujours en tête malgré des investissements en baisse de 25%.

La crise de l'Europe

E n ces temps de crise économique internationale, qui sévit particulièrement en Europe, et de troubles politiques dans la région, les investissements directs étrangers (IDE) au Maroc n’ont pas manqué d’être affectés en 2011, même si on peut dire que le Royaume tire son épingle du jeu compte tenu de la conjoncture. Les données fournies par l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) montrent, en effet, que les recettes ont atteint 18,9 milliards de DH, à fin novembre 2011, en baisse de 13% par rapport à la même période de 2010. L’analyse fournie par l’AMDI se veut rassurante au regard des contre-performances enregistrées par des pays à économie plus ou moins similaire. Ainsi, la Tunisie a vu ses IDE chuter de 32% durant la même période et l’Egypte de 34% à juin 2011 par rapport à juin 2010. Certes, les révolutions égyptienne et tunisienne ne sont pas étrangères à ces baisses, mais il n’en demeure pas moins que les grands investisseurs étrangers raisonnent en termes de région, et que les soulèvements populaires de 2011 chez les pays voisins ont eu un impact indéniable sur les investissements au Maroc qui a pu tout de même limiter la baisse à 13%.

L’immobilier représente plus de la moitié des IDE

La structure sectorielle des IDE et celle de leur origine, même si elle est arrêtée à fin juin 2011, n’en témoignent pas moins de la réalité des secteurs qui attirent le plus les investisseurs étrangers et des pays pourvoyeurs.
Ainsi, c’est l’immobilier qui arrive en tête avec un total d’investissements de 4,8 milliards DH, soit 51% du total de ce 1er semestre 2011. Il est suivi du secteur industriel avec 1,57 milliard (17%) et le tourisme avec 1,21 milliard (13%). Les grands travaux représentent 4% du total, avec 354 MDH. Le reste est réparti entre le commerce avec 324 millions (3%), le secteur bancaire avec 145 millions (2%) et les transports avec 114 millions (1%). Les 9% restants, soit 893 MDH, sont répartis entre divers secteurs d’activités.
S’agissant des pays qui investissent au Maroc, c’est toujours la France qui arrive en tête avec le tiers des investissements durant cette période, totalisant 3,07 milliards de DH, suivie de l’Arabie Saoudite avec 1 milliard (11%). L’Espagne totalise 800 MDH, soit 8% du total, et les Emirats Arabes Unies 693 millions (7%), soit pratiquement le même niveau que la Suisse (659 MDH). Les autres pays investisseurs sont dans l’ordre les Etats-Unis (590 MDH), la Belgique (408 MDH), l’Allemagne (354 MDH) et l’Inde (349 MDH). Enfin, 1,49 milliard de DH, soit 16%, ont pour origine divers pays.
Notons que les IDE originaires de la France, premier investisseur, on baissé de 25% durant le premier semestre 2011.

Mohamed Moujahid. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-02-10

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-08-12 à 16:37
Masi : 9 401,41 (-0.34%)
Madex : 7 678,37 (-0.36%)
bourse
INVOLYS
175.00 +4.67%
bourse
PAPELERA TETUAN
43.50 +3.20%
bourse
STROC INDUSTRIE
136.00 +2.18%
bourse
TASLIF
38.31 -4.34%
bourse
MAGHREB OXYGENE
127.80 -3.33%
bourse
STOKVIS NORD AFRIQ
34.05 -2.71%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.201 MAD
1 USD 8.3904 MAD
1 GBP 14.082 MAD
100 YENS 8.2106 MAD
1 SAR 2.2372 MAD
Achat
1 EUR 11.134 MAD
1 USD 8.3403 MAD
1 GBP 13.998 MAD
100 YENS 8.1616 MAD
1 SAR 2.2238 MAD