Economie

Energie solaire, tri des ordures..., Riad Fès se met au vert

Cet établissement de luxe a investi un million de DH pour se doter d'un système solaire de chauffage de l'eau et remplacer les ampoules à incandescence par des lampes basse consommation. Une baisse conséquente de la consommation d'électricité est déjà constatée.

Riad Fès Maroc

Se mettre à l’écologie : c’est le virage abordé par Riad Fès, membre du réseau haut de gamme Relais & Châteaux en janvier. Il a investi environ un million de DH pour se doter d’un système solaire pour le chauffage de l’eau et remplacer 600 ampoules à incandescence de 75 W par des lampes basse consommation de 3 W.
Chakir Sefrioui, DG de cet établissement de 30 suites situé dans la médina de la capitale spirituelle, se félicite déjà de ce choix. Depuis début janvier, des économies substantielles ont été réalisées. La consommation d’électricité résultant du chauffage de l’eau devrait même baisser de 90% à la fin du premier trimestre par rapport à la même période de l’année dernière. A long terme, c’est un gain conséquent qui sera réalisé. Pour illustration, Mohamed Laraqui, DG de AS Solar Maroc, distributeur exclusif au Maghreb d’AS Solar Allemagne, qui a fourni les panneaux, assure que l’investissement est amorti au bout de cinq ans, tandis que la durée de vie de l’équipement est de 20 ans. Le calcul est donc vite fait, même s’il faut comptabiliser les inévitables coûts de l’entretien. De l’avis de M. Laraqui, le solaire comme source d’énergie est de plus en plus accessible parce que la technologie est maîtrisée et les prix ont sensiblement baissé. Néanmoins, le DG de Riad Fès trouve qu’il est nécessaire d’encourager la production locale pour faciliter l’accès à un plus grand nombre d’utilisateurs.

Autre priorité, la préservation de la médina de Fès

Chakir Sefrioui ne scrute pas seulement en direction de ses confrères hôteliers qu’il sensibilise, d’ailleurs, sur l’intérêt des énergies renouvelables. En grand militant de l’économie d’énergie, il considère que les particuliers doivent aussi pouvoir investir dans le solaire. En définitive, c’est tout le pays qui y gagne, surtout dans un monde où le coût le l’énergie fossile se maintient à des niveaux très élevés.
De manière générale, M. Sefrioui milite pour un monde un peu plus soucieux du respect de l’environnement. C’est pourquoi, en plus de l’option du solaire qui permet de limiter les émanations de Co2, il a décidé de procéder à un tri sélectif des ordures de Riad Fès. Tous les objets en plastique sont récupérés et mis à la disposition des délégataires du ramassage des ordures. Les produits dégradables sont par contre enfouis dans une fosse, en attendant une solution plus durable. Ce choix est déterminé par la volonté de participer à la sauvegarde de la médina et, par ricochet, du maintien de la propreté dans un quartier qui abrite un établissement faisant partie d’un réseau d’hôtels de luxe reconnue dans le monde entier.

La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-02-22

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-07-11 à 16:56
Masi : 9 229,87 (+0.27%)
Madex : 7 530,62 (+0.23%)
bourse
LYDEC
344.90 +4.48%
bourse
FENIE BROSSETTE
155.50 +4.36%
bourse
DELTA HOLDING
29.98 +3.74%
bourse
MANAGEM
1235.00 -3.52%
bourse
AFRIQUIA GAZ
1650.00 -2.65%
bourse
CIH
267.30 -2.41%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.239 MAD
1 USD 8.2610 MAD
1 GBP 14.135 MAD
100 YENS 8.1246 MAD
1 SAR 2.2027 MAD
Achat
1 EUR 11.172 MAD
1 USD 8.2117 MAD
1 GBP 14.051 MAD
100 YENS 8.0760 MAD
1 SAR 2.1896 MAD