Economie

Des motos électriques assemblées au Maroc débarquent sur le marché à partir de 7 300 DH

La société Beswag importe les pièces de Hong Kong et les assemble à Marrakech. La batterie d'une autonomie de 80 km peut être rechargée à partir de n'importe quelle prise 220 V. Pas de bruit, ni de fumée, ni d'entretien... Les avantages sont multiples.

motos electriques Maroc Hong kong

Rouler propre à moto, c’est désormais possible au Maroc. Après les quelques opérations d’importation effectuées dernièrement par certains distributeurs, c’est carrément une unité d’assemblage de motos électriques qui vient de s’installer dans le pays. La société, baptisée Beswag, a démarré son activité en mai 2012 et a opté pour Marrakech, précisément pour la zone industrielle d’Al Massar pour y établir ses locaux d’assemblage et son showroom, bien que son siège social soit basé à Casablanca. Le choix de Marrakech comme première installation est motivé, comme le précise Ahmed Rachid, fondateur de la société, par le fait que des dizaines de milliers de touristes étrangers visitent la ville ocre chaque année, sans parler de ceux qui y résident de façon permanente. «Les étrangers se soucient de plus en plus des questions environnementales, et des véhicules propres comme les motos électriques existent déjà dans leurs pays», précise-t-il. Cela pourrait effectivement booster la demande dans un premier temps.

Cela dit, la cible de la société reste principalement marocaine, et la commercialisation des motos n’est pas limitée à Marrakech. Des partenariats avec des distributeurs dans les principales villes du Royaume sont en cours de négociation. En attendant, un site d’achat est mis en ligne pour permettre aux résidents des autres localités d’acquérir les motos et de se les faire livrer.

Le patron de Beswag le reconnaît, depuis son démarrage, la demande reste un peu timide. «En six mois, nous avons vendu une vingtaine de motos, alors que notre objectif à terme est d’en écouler une centaine par mois», indique-t-il. Vu la nouveauté du concept au Maroc, la clientèle est encore hésitante. «S’il pleut et que je roule en moto électrique, vais-je subir une électrocution ? Si la batterie se vide en plein trajet, comment vais-je faire pour la recharger ?...». Ce sont des exemples de questions que les acheteurs potentiels posent avant de repartir pour faire mûrir l’idée dans leur tête. Néanmoins, cette hésitation ne devrait pas perdurer car les avantages qu’offrent les motos électriques sont nombreux.

4 DH d’électricité pour parcourir 100 km

Il y a d’abord l’avantage prix : les deux modèles que la société Beswag propose sont commercialisés à 7 320 DH et 7 440 DH respectivement, soit à peu près le même prix que les cyclomoteurs traditionnels et la moitié du prix d’un scooter classique. Le premier modèle, plus léger, est destiné à un usage privé. Le second, plus robuste, est plutôt orienté sur les professionnels, notamment les petits commerçants et les coursiers d’entreprises, car permettant de transporter une petite charge. Mais les deux modèles peuvent transporter deux personnes à bord.

Les motos électriques offrent aussi l’avantage d’une consommation réduite : pour parcourir 100 km, la consommation d’électricité est d’à peine 4 DH. Cependant, la batterie installée a une autonomie de 80 km, ce qui est généralement suffisant pour une journée de circulation en ville. Si la batterie est vide, la recharge peut se faire à partir de n’importe quelle prise d’électricité 220 V, que ce soit chez soi où à l’extérieur. Néanmoins, la société Beswag est en train d’installer des stations (bornes) de recharge à Marrakech. Sur les dix prévues, elle en a déjà mis en place cinq. Et au fur et à mesure que les ventes se développent, elle compte en installer dans les principales villes du Royaume. «Nous avons déposé un projet auprès des CRI pour installer de véritables stations de recharge», annonce Ahmed Rachid.

Ces bornes permettent une recharge rapide de la batterie. Par exemple, pour recharger chez soi sa batterie, de 0% à 100% sur une prise électrique normale, notamment la nuit, il faut compter 6 à 7 heures. Sur les bornes publiques en cours d’installation, la recharge se fait en une heure maximum, moyennant 1 DH toutes les dix minutes. Ce montant est supérieur à celui de la recharge à domicile (4 DH de l’heure) parce qu’il inclut le coût du service.

Par ailleurs, les motos électriques offrent un grand avantage en matière de conduite : pas de bruit, pas de fumée et une accélération instantanée pour atteindre la vitesse maximale qui a été bridée volontairement à 45 km/h pour respecter la réglementation en matière de motos classées L1 (ne nécessitant pas de permis de conduire, l’équivalent des cyclomoteurs dont le cylindre ne dépasse pas 50 cm3).
Les motos électriques ne nécessitent quasiment pas d’entretien : elles ne consomment  ni huile, ni bougie, et ne sont pas équipées de carburateur ou de peau d’échappement. Et même s’il arrive qu’elles tombent en panne, la réparation est facile. «Il y a un petit moteur électrique sur la roue arrière facile à démonter et à réparer», précise Ahmed Rachid. Notons d’ailleurs que la société a préféré importer les pièces détachées et assembler localement les motos au lieu de les importer montées justement pour maîtriser le processus de maintenance et assurer un bon service après-vente. Les pièces sont importées de Hong Kong d’une société dont les produits sont exportés vers le Canada, la Turquie, l’Italie et l’Espagne.

Derniers avantages : le client bénéficie d’une garantie d’une année (pièces et main-d’œuvre) et d’un crédit gratuit sur 4 échéances pouvant être étalé sur 9 mois.

Assurance 730 DH par an

L’assurance des motos électriques peut être souscrite chez n’importe quelle compagnie de la place. Les scooters ont été homologués en Europe car au Maroc, même si la réglementation sur les véhicules électriques existe, le décret d’application n’entre en vigueur qu’en janvier 2013. Le centre d’homologation marocain ne peut donc, pour le moment, procéder aux tests et à une approbation locale. Le prix de l’assurance est, comme pour toute moto L1, de 730 DH par an. Normalement, selon la législation, les véhicules électriques doivent bénéficier d’une réduction de 30% sur les frais d’assurance. Mais si certaines compagnies l’appliquent, d’autres ne le font pas.

La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-11-14

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-09-30 à 09:01
Masi : 9 401,41 (-0.34%)
Madex : 7 678,37 (-0.36%)
bourse
INVOLYS
175.00 +4.67%
bourse
PAPELERA TETUAN
43.50 +3.20%
bourse
STROC INDUSTRIE
136.00 +2.18%
bourse
TASLIF
38.31 -4.34%
bourse
MAGHREB OXYGENE
127.80 -3.33%
bourse
STOKVIS NORD AFRIQ
34.05 -2.71%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.201 MAD
1 USD 8.3904 MAD
1 GBP 14.082 MAD
100 YENS 8.2106 MAD
1 SAR 2.2372 MAD
Achat
1 EUR 11.134 MAD
1 USD 8.3403 MAD
1 GBP 13.998 MAD
100 YENS 8.1616 MAD
1 SAR 2.2238 MAD