Economie

CIH Bank se met à la banque 2.0

Les solutions de mobile et de home banking musclées pour dépasser les simples fonctions de consultation. La banque promet également de permettre au client d’effectuer n’importe quelle opération dans n’importe quelle agence du réseau de la banque.

CIH Bank

Après avoir réussi le passage du statut d’établissement spécialisé à celui de banque universelle, CIH Bank (le groupe vient de changer d’identité visuelle) se lance un nouveau défi. Il ambitionne d’exploiter toutes les possibilités des technologies de l’information pour porter ses prestations à un tout autre niveau.

Pour le PDG de la banque, Ahmed Rahhou, le principe de base est que «le client de CIH Bank doit être traité avec le même standing et dans les mêmes normes quel que soit le canal qu’il emprunte». Allusion faite à la mode de la banque en ligne très en vogue depuis quelques années mais qui finalement ne donne pas forcément les mêmes facilités que la banque traditionnelle.

«Faire payer un client pour accéder à ses prestations par internet reviendrait à faire payer les clients chaque fois qu’ils franchissent la porte d’une agence», fait remarquer M. Rahhou pour mieux illustrer le paradoxe actuel. Et c’est précisément pour cela que CIH Bank affiche aujourd’hui clairement son ambition d’être réellement une banque technologique au vrai sens du terme.

CIH Bank compte ainsi muscler ses solutions de mobile banking et de home banking afin d’accroître les possibilités qu’elles offrent aux clients, alors que la majorité des dispositifs proposés au niveau du marché servent uniquement à des fins de consultation, selon le benchmark de la banque.

Le groupe propose par exemple un service de géo-localisation d’agences sur Smartphone et de gestion à distance de leurs comptes. Aussi, afin de limiter les déplacements en agence, les clients pourront interagir en direct avec leur conseiller bancaire en vidéoconférence et effectuer toutes les opérations à distance.

Par exemple, toutes les formalités pour la souscription à un crédit peuvent être effectuées à distance. Le client ne passe ainsi à l’agence que pour la signature des documents. Toutes les opérations, qu’elles passent par l’agence, la banque en ligne ou le mobile seront centralisées en une seule application, fluidifiant la gestion quotidienne des opérations bancaires et réduisant le temps de traitement des requêtes des clients.

La banque en ligne, un canal d’avenir

CIH Bank planche sur toutes ces nouvelles fonctionnalités depuis un peu plus d’un an dans le cadre d’un programme de modernisation de son infrastructure. Le groupe est conforté dans sa nouvelle stratégie par l’importance grandissante qu’accordent les clients aux NTIC, la qualité des conseils et le traitement des requêtes dans le cadre du choix de leurs banques.

En outre, la banque a jugé opportun de jouer la carte des nouvelles technologies en partant des tendances mondiales en matière de préférence des canaux chez les clients. En effet, la banque en ligne est actuellement le moyen privilégié pour traiter au quotidien avec sa banque, tandis que l’agence n’est la plus préférée que sur une fréquence mensuelle, selon les données de Sopra, entreprise européenne de services technologiques qui assiste CIH Bank dans la refonte de son infrastructure.

Dans la foulée, le groupe en profite pour faire des ruptures dans le domaine du métier de la banque traditionnelle toujours dans l’optique de faciliter encore plus la vie à ses clients. Entre autres promesses faites, celle, par exemple, de permettre au client d’effectuer n’importe quelle opération bancaire dans n’importe quelle agence de son réseau et sans frais supplémentaires au lieu de devoir s’adresser au point de service auprès duquel le client a ouvert son compte. Mais incontestablement les deux grandes nouveautés les plus spectaculaires proposées par CIH Bank concernent les délais de traitement des opérations et le compte sur carnet, très prisé par le petite épargnant marocain.

Pour la première, il s’agit d’un véritable pavé dans la mare puisque CIH Bank annonce que désormais elle n’appliquera plus les fameuses dates valeurs et que toutes les opérations seront comptabilisées avec leur date réelle.

«Les dates valeurs, c’est une pratique qui ne se justifie plus avec l’utilisation des nouvelles technologies», explique le PDG de la banque. La deuxième annonce, elle, concerne le mode de calcul des intérêts servis au titre des comptes sur carnet et qui désormais seront comptabilisés à compter du jour de la transaction.

Il faut rappeler à ce stade que ces intérêts commençaient à courir à partir du premier jour de la quinzaine suivant la date de dépôt. Une injustice que CIH Bank a décidé de lever.
Voilà qui animera certainement la concurrence dans le secteur bancaire dans les années à venir. Mais tous ces nouveaux avantages représentent évidemment un coût pour la banque. Le PDG, Ahmed Rahhou, considère toutefois que CIH Bank a retrouvé sa santé financière et qu’elle est en mesure de faire de telles concessions à sa clientèle.

Réda Harmak. La Vie éco
www.lavieeco.com

2014-05-13

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire
Météo Casablanca © meteocity.com