Casa Event devient le communicant privilégié de la Région Casablanca-Settat
25 avril 2016
Imane Trari (381 articles)
Partager

Casa Event devient le communicant privilégié de la Région Casablanca-Settat

En plus de ses missions principales, toutes les activités de communication et d’événementiel de Casablanca-Settat sont désormais la chasse gardée de la SDL. L’objectif de la société est d’assurer des prestations de qualité aux administrations de la région, mais aussi d’être rentable et indépendante.

Visiblement, Casa Event et Animation est l’une des sociétés de développement local qui a gagné la confiance du Conseil de la ville et même celle de la Région Casablanca-Settat. Détenue à hauteur de 50% par la région, 43% par la Commune urbaine de Casablanca et 7% par le conseil préfectoral, cette SDL, créée il y a un an et demi pour promouvoir le positionnement de la métropole au niveau régional et international, a vu rapidement son champ d’intervention s’élargir, ses missions se multiplier et, par ricochet, son budget de fonctionnement et ses équipes augmenter. A son lancement, elle avait pour mission la création d’une marque propre à Casablanca. Elle a ensuite signé trois autres conventions. Les deux premières concernent l’organisation d’un festival annuel et d’un marathon. La troisième porte sur la supervision et le suivi des travaux de rénovation des complexes Mohammed V et Al Amal ainsi que sur leur gestion et leur animation.

Pour le moment, la SDL a réussi à faire un grand pas sur ces différents dossiers. «Le projet de création d’une signature pour la ville blanche, lancé en septembre dernier, entame sa deuxième phase puisque l’identité visuelle sera validée d’ici fin mai», explique Mohamed Jouahri, directeur de la SDL. Et de préciser : «Cette nouvelle identité déposée et protégée sera mise à la disposition des commerçants cet été, mais la révélation officielle sera faite au mois d’octobre». A cet égard, il est important de souligner que toute utilisation de cette nouvelle marque à des fins commerciales obligera l’usager de verser des royalties à la ville. Un appel d’offres pour l’accompagnement à l’exploitation de la marque sera dans ce sens lancé. Des sanctions sont prévues en cas d’utilisation frauduleuse. Au regard du directeur de la SDL, la mise en place de cette marque et sa bonne exploitation constituent un travail de longue haleine.

Casa Event va promouvoir tous les évènements culturels à haut potentiel

S’agissant de l’exploitation du Complexe MohammedV, la SDL est en train d’élaborer une stratégie à même d’assurer la rentabilité de cet établissement sportif dont la fin des travaux de réaménagement est prévue pour le mois de décembre. Le dossier du Complexe Al Amal est plus avancé. Il faut reconnaître que Casa Event a pu en un temps record résoudre tous les problèmes juridiques concernant l’exploitation de certaines annexes de l’établissement. La SDL y organise déjà des manifestations et prévoit également de mettre en place un plan de déploiement en vue d’augmenter sa rentabilité pour les années à venir.

Sur le volet culturel, elle vient de retenir le concept du festival annuel de Casablanca dont la première édition est prévue en juillet 2017. Ce concept rassemblant les 7 arts a été proposé par l’agence Publics Event et sera révélé juste après la signature du contrat. Casa Event a également décidé de promouvoir tous les évènements culturels à haut potentiel, en l’occurrence Jazzablanca dont elle est coorganisatrice pour cette édition 2016.

Un bon rapport qualité-prix promis à la ville

Somme toute, cette entité sous la houlette du Conseil de la région se veut une agence de communication pour la région. A cet effet, tous les événements organisés par les autorités publics à Casablanca-Settat seront désormais sa chasse gardée. La preuve, elle va gérer la participation de la région dans le Salon de l’agriculture de Meknès (SIAM). Aujourd’hui, «nous assurons ces prestations moyennant rémunération. Notre objectif est double, nous voulons assurer à ces administrations des services avec un bon rapport qualité-prix, mais également augmenter la rentabilité de la SDL et lui donner davantage de moyens financiers pour se développer et toucher à d’autres aspects de la communication dans la ville», déclare M. Jouahri qui confirme que cette démarche a été appréciée par les Conseils de la région et de la ville. En clair, le volet communication ainsi que la promotion de la métropole à l’échelle nationale et internationale font désormais partie des priorités de la CUC. Preuve en est, une somme de 6 MDH a été consacrée à l’organisation du Smart City Expo Casablanca. Un magazine baptisé Casa Mag est également édité et distribué, dans un premier temps dans les kiosques de Casablanca, Rabat et Marrakech, pour faire connaître les bons plans de la métropole.