Casa Anfa : la première tranche du projet de Yasmine Immobilier commercialisée à  75%
29 avril 2014
Reda Harmak (1115 articles)
Partager

Casa Anfa : la première tranche du projet de Yasmine Immobilier commercialisée à  75%

100 résidences ont trouvé preneur sur un total de 135 unités de 50 à  400 m2, vendues entre 1,5 et 9 MDH. Le programme du promoteur comprend 450 résidences, 40 bureaux et 10 commerces qui seront réalisés d’ici 2018.

Yasmine Immobilier passe à la vitesse supérieure sur son complexe immobilier à la future cité de Casa Anfa. Le développeur a fait valider ces derniers jours son dossier d’autorisation de construire par l’aménageur de la cité (l’Auda, filiale du groupe CDG), et n’attend plus que le permis de construire de l’Agence urbaine de Casablanca pour démarrer ses travaux.

Le programme du groupe qui porte sur un foncier de 30 000 m2 sera développé en trois îlots de près de 10 000 m2, lancés chacun avec un intervalle de 18 mois, soit une durée de construction totale qui s’étalera jusqu’en 2018. Chaque îlot comprend une tour résidentielle de 16 étages (56 mètres de hauteur) ceinturée par des pavillons R+4. L’îlot central inclut en plus une tour de bureaux R+9. Le projet comprend en tout 450 unités résidentielles, 40 bureaux et 10 commerces, ces derniers étant d’office acquis par l’Auda qui se chargera de les commercialiser.

Les gros œuvres du premier îlot devraient démarrer entre juillet et septembre prochain pour une fin des travaux programmée courant 2016. Un total de 135 résidences est proposé dans cette première tranche dont 65 unités abritées par la tour, le reste étant réparti sur 7 pavillons de 10 appartements chacun. Ces résidences de 50 à 400 m2, vendues entre 1,5 et 9 MDH, ont été commercialisées à hauteur de 75% depuis qu’elles ont été mises en vente il y a un an, assure Mohammed Berrada, directeur général de Yasmine Immobilier. Ces derniers jours, le promoteur a enchaîné avec la commercialisation de sa deuxième tranche en proposant à la vente 50 résidences et 20 unités de bureaux dans un premier temps. Les espaces bureaux portent sur des superficies de 70 m2 à 350 m2 conçues pour les professions libérales, les services et les TPE/PME, afin de ne pas empiéter sur l’offre du quartier d’affaires prévu au sein de Casa-Anfa.

Système innovant d’arrosage des façades végétales

Pour se distinguer de la concurrence (4 autres promoteurs sont déjà présents sur Casa-Anfa), Yasmine Immobilier propose quelques prestations inédites sur ces produits, à commencer par l’isolation acoustique. Aussi, le promoteur s’est adjoint les services d’ingénieurs-façadistes pour concevoir des façades individualisées pour son projet. Surtout que le principal argument du promoteur consiste en un habillage végétal de ses tours. Au total, les 16 étages de ces structures accueilleront près de 180 jardinières, qui seront intégrées à la dalle des balcons. Plus audacieux encore, l’arrosage sera réalisé grâce à un système de goutte-à-goutte circulant dans les balcons, apportant des débits adaptés suivant les dimensions des pots. Tout ce système sera géré depuis une station de pompage en sous-sol à partir de laquelle seront également diffusés les engrais. En plus de faciliter la vie aux futurs résidents du programme, ce système réduit le coût de l’entretien des plantes à 1 DH/m² par mois.