Architecture d’intérieur : apaisement et chaleur
20 avril 2018
Mohamed Moujahid (1048 articles)
Partager

Architecture d’intérieur : apaisement et chaleur

Aujourd’hui, ce n’est plus à l’intérieur de s’adapter au mobilier et à la décoration. C’est à ces derniers d’épouser les formes et configurations des surfaces d’habitation. Les architectes d’intérieur composent avec différents styles pour séduire les ménages à la recherche d’originalité.

Aménager son chez soi a de tout temps été une source de passion qui requiert créativité, patience et ingéniosité. Longtemps sujettes à une standardisation du look et des matériaux utilisés, les tendances de conception et de décoration au Maroc se sont récemment émancipées du consensus traditionnel pour s’individualiser et s’adapter aux besoins et envies de chacun.
Fini les salons beldis obligatoires dans chaque foyer, les canapés victoriens et leurs courbes sculptées, les paternes en zelij qui recouvrent les murs des salons… Aujourd’hui, la tendance a été renversée. Ce n’est plus à l’intérieur de s’adapter au mobilier et à la décoration, mais à ces derniers d’épouser les formes et configurations des surfaces d’habitation, en laissant à chaque foyer une marge de manœuvre suffisamment large pour que les touches personnelles ne soient plus qu’un détail perdu au fin fond d’un «package» communément admis, mais le centre autour duquel tournent les idées du confort, de l’apaisement et de la chaleur. Naturellement, les interprétations divergent. Pour certains, c’est le remplissage intelligent du vide par des ornements domestiques pouvant servir leurs propos tout en décorant joliment. Pour d’autres, c’est la gestion du vide par la mise en avant du côté compact et pratique des meubles au design ingénieux, à l’apparence sobre et inoffensive, mais aux caractéristiques impressionnantes, notamment en termes de capacité de stockage et de rangement.

Retour du «hand made»

Une autre tranche se livre même à la réinterprétation du «hand made» et opte pour un retour aux sources dans son expression la plus simple. Autant d’approches que les cabinets d’architecture d’intérieur et les spécialistes de la décoration ont compris. Mariant formes géométriques et structures difformes, ces derniers composent leurs offres de styles différents et complémentaires pour séduire des ménages marocains à la recherche d’originalité et de combinaisons uniques pour avoir enfin l’intérieur qui leur ressemble. Et en s’intéressant de près à ces offres, l’on remarque assez rapidement que les styles proposés par les professionnels se renouvellent chaque année, à la manière de produits de mode.

Au Maroc, le retour à la nature est une des tendances les plus notables ces dernières années. C’est si vrai que des enseignes d’aménagement d’intérieur, comme Mr Bricolage et Bricoma, proposent une large palette de choix en termes de plantes artificielles pour accompagner la décoration des intérieurs, et accessoirisent les pots de solutions de rangement qui prennent de moins en moins d’espace. L’approche est, naturellement, valable pour les plantes réelles, sujettes à une redéfinition de la notion traditionnelle du jardin. Les professionnels de la décoration parlent aujourd’hui de jardins d’intérieurs, favorisant des plantes peu exigeantes en lumière, et qui servent le propos d’une décoration naturelle et apaisante. Ainsi, les urbains qui ne possèdent pas de jardin proprement dit peuvent désormais se le constituer à l’intérieur de leurs appartements, au moyen d’une disposition moderne et ingénieuse des pots de Sansevieria ou de Yucca. La convivialité immédiate que cette approche procure a beaucoup gagné en intérêt, surtout depuis l’introduction de cloisons de rangement astucieuses, de systèmes de suspension, de pots en verre compactés, de bulle aérée, etc. Les applications au résidentiel n’ont désormais de limite que l’imagination des ménages et des décorateurs.