Attijariwafa bank et IFC veulent stimuler les échanges transfrontaliers en Afrique
5 avril 2018
Naoufel Darif (840 articles)
Partager

Attijariwafa bank et IFC veulent stimuler les échanges transfrontaliers en Afrique

Attijariwafa bank et International Finance Corporation membre du groupe de la Banque mondiale se rapprochent. Les deux établissements viennent de signer à Abidjan un accord pour stimuler l’investissement et le commerce transfrontalier en Afrique.

Ils ont décidé d’étudier ensemble des projets d’investissements en Afrique du nord et en Afrique subsaharienne. Le partenariat porte principalement sur le soutien aux flux de commerce et d’investissements entre les deux régions. En outre, les deux parties se sont mises d’accord pour coopérer dans le financement de projets et les instruments de partage de risque.

De plus, l’accord prévoit que les deux entités accompagnent les entreprises au Maroc et en Afrique, notamment les petites et moyennes entreprises, pour leur permettre d’accéder aux services de financement et de formation dont elles ont besoin pour assurer leur développement. «L’Afrique a un fort potentiel. Mais la faiblesse du commerce transfrontalier et le manque de financements accessibles aux PME freinent la croissance économique. En répondant à ces problèmes, nous pouvons aider à libérer le potentiel du secteur privé africain pour créer des emplois et contribuer à la lutte contre la pauvreté et les inégalités», affirme Sergio Pimenta, vice-président Afrique et Moyen-Orient d’IFC.