Economie

Al Omrane lance six villes nouvelles pour le monde rural

Des villages communautaires avec logements et zones d'activité. Al Omrane compte réaliser 125 000 logements et lots de terrains dans les campagnes.
Les régions ciblées : Meknès, Fès, Rabat, El Jadida et Marrakech.
Le premier village, Tadamoune, dans la région de Meknès, coûtera 20 MDH.

Al Omrane lance six villes nouvelles pour le monde rural

Après le succès retentissant des villes nouvelles, voici venu le temps des «villages nouveaux». Certes, le holding d’aménagement public Al Omrane a choisi une appellation plus scientifique «Villages communautaires», mais le principe est le même : aménager en milieu rural des zones d’habitation dotées d’infrastructures et d’équipements nécessaires. «Il est prévu, dans le cadre de cette expérience, de développer au-delà des logements, des zones d’activités économiques avec des commerces et des équipements comme les écoles. Le tout, pour accompagner non seulement le développement de l’habitat, comme ce fut le cas dans des expériences précédentes qui ont abouti à des zones exclusives d’habitation, mais aussi et surtout l’essor économique de ces zones rurales» , explique-t-on auprès d’Al Omrane. Ces villages, dont la conception se fait avec la collaboration du ministère de l’habitat et de l’urbanisme et des agences urbaines des régions concernées, abriteront notamment des programmes de logements à 140 000 DH. «Le programme bénéficiera principalement aux agriculteurs et accessoirement aux fonctionnaires et salariés installés dans le milieu rural», tient à préciser Najib Lahlou, membre du directoire d’Al Omrane.

3,5 hectares pour le village Tadamoune
Pour lancer son programme, Al Omrane a identifié 6 localités dans les régions de Meknès, El Jadida, Marrakech, Fès, Rabat et Tadla. «Nous sommes encore au stade des études pour 5 régions. Mais dans la région de Meknès-Tafilalet, plus précisément à Tounfit, elles sont d’ores et déjà terminées et les travaux devraient démarrer incessamment», souligne M. Lahlou.Cette expérience n’a pas été facile à mettre en orbite puisque les délégations régionales d’Al Omrane ont rencontré des difficultés relatives au foncier dans quelques-unes des régions concernées. «C’est le cas par exemple du village Tounfit où nous avions engagé des négociations pour l’acquisition d’un terrain militaire qui s’est avéré indisponible. Nous nous sommes ensuite rabattu sur un terrain privé que nous sommes finalement arrivés à acquérir», assure M.Lahlou qui indique, au passage, que ces programmes sont essentiellement destinés à l’amélioration des habitations de la population rurale. A Tounfit, le premier village communautaire s’appellera Tadamoune et s’étalera sur une superficie de 3,5 hectares. Il abritera, outre un centre commercial, une maison multiservice, une mosquée et une centaine de logements à 140 000 DH. «Le coût global du projet est estimé à 20 MDH. L’ouverture des plis des sociétés de BTP qui ont  soumissionné aura lieu le 16 juillet et les travaux devraient démarrer tout de suite après. Les premières livraisons sont attendues pour début 2011» , souligne-t-on auprès d’Al Omrane de Meknès.

24 000 unités mises en chantier en 2009
En fait, le concept des villages communautaires ne sont qu’une composante parmi d’autres d’un vaste programme que prépare actuellement Al Omrane pour le monde rural. Il s’étend sur une période de 4 ans, entre 2008 et 2012, et vise la réalisation de 125 326 unités de logements y compris ceux dans les villages communautaires. «Pour le monde rural, nous avons travaillé sur l’adaptation de notre offre afin de mieux répondre aux exigences des clients de ces zones. Ainsi, notre programme comporte trois types d’actions qui sont la mise à niveau des unités de logements non réglementaires, des lots de terrains viabilisés destinés à la construction ainsi que des appartements», explique pour sa part Najib Laâraichi Badaoui, président du directoire d’Al Omrane. En effet, le holding d’aménagement a ouvert, en milieu rural, un peu plus de 17 000 chantiers en 2008, dont 13 728 opérations de mise à niveau, 2 292 lots de terrains et 1 034 appartements. Toujours durant la même année, des opérations ont été achevées, notamment 5 537 habitations mises à niveau, 7 630 lots de terrains viabilisés et 580 appartements livrés. Pour l’année en cours, les douze filiales régionales d’Al Omrane comptent monter en puissance pour faire encore mieux qu’en 2008. Elles envisagent, en effet, de mettre en chantier 23 810 nouvelles unités, dont  près de 2 000 appartements et 8 271 lots de terrains et d’en achever 34 700 autres. Il faut rappeler que pour l’ensemble de ses programmes pour l’année 2009, toutes natures confondues, Al Omrane a réservé une enveloppe d’investissement de l’ordre de 8,5 milliards de DH contre 7,2 milliards en 2008. Pour cette dernière année, il y a eu 166 000 unités mises en chantier et 134 000 autres achevées et livrées. Pour l’année en cours, Al Omrane compte mettre en chantier
237 000 unités dont 58 000 en partenariat avec les promoteurs privés et table sur l’achèvement de 174 000 unités.


A lire aussi :

Mediterrania Saïdia : Le TO espagnol Globalia prendra en gestion un hôtel 4 étoiles

Marina de Casablanca : des appartements VIP pour 20 000 à 30 000 DH le mètre carré

Maroc - Nador West Med : un méga port de transbordement pétrolier pour la Méditerranée

Résidences immobilières touristiques : enfin un décret d’application


Focus Al Omrane, les MRE et la crise !


Le marché des MRE n'a pas perdu tout son attrait malgré la crise en Europe et la baisse, depuis quelques mois, des transferts. A Al Omrane par exemple, ce marché représente, bon an mal an, près de 20 % du chiffre d'affaires du holding public d'aménagement ces dernières années. Une raison suffisante pour que la direction s'y intéresse tout particulièrement. «Eu égard à l'importance grandissante de cette catégorie de clients, nous avons décidé de renforcer nos structures qui lui sont dédiées. Ainsi, nous avons créé un bureau de représentation à Paris qui a démarré ses activités, il y a quelques semaines, et nous envisageons d'ouvrir 5 autres représentations dans les pays qui comptent un nombre important de MRE», explique M. Laâraïchi, président du directoire d'Al Omrane. En dépit de son importance grandissante, ce marché connaît un coup de blues depuis le début de l'année.
«En 2008, nous n'avions enregistré aucun changement par rapport à cette clientèle, mais dès le début 2009, et à cause de la crise économique qui sévit dans les pays européens, nous constatons une petite baisse qui varie entre 10 et 15 % dans notre chiffre d'affaires MRE», confirme M. Laâraïchi qui reste néanmoins confiant. «Avec l'ouverture de la garantie Damane Essakane aux MRE et le développement de logements pour la classe moyenne, nous estimons que ce marché devrait rapidement se redresser», conclut-il.

Naoufal Belghazi
www.lavieeco.com

2009-07-13

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-09-30 à 09:01
Masi : 9 401,41 (-0.34%)
Madex : 7 678,37 (-0.36%)
bourse
INVOLYS
175.00 +4.67%
bourse
PAPELERA TETUAN
43.50 +3.20%
bourse
STROC INDUSTRIE
136.00 +2.18%
bourse
TASLIF
38.31 -4.34%
bourse
MAGHREB OXYGENE
127.80 -3.33%
bourse
STOKVIS NORD AFRIQ
34.05 -2.71%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.201 MAD
1 USD 8.3904 MAD
1 GBP 14.082 MAD
100 YENS 8.2106 MAD
1 SAR 2.2372 MAD
Achat
1 EUR 11.134 MAD
1 USD 8.3403 MAD
1 GBP 13.998 MAD
100 YENS 8.1616 MAD
1 SAR 2.2238 MAD