Aid Al Adha : le ministère déclare la guerre aux fraudeurs
29 juin 2018
Mehdi Jaouhari (187 articles)
Partager

Aid Al Adha : le ministère déclare la guerre aux fraudeurs

Une opération spéciale d’identification des ovins et des caprins destinés à l’abattage a été entamée. Les services régionaux du département de l’agriculture sont fortement mobilisés pour mener des actions de sensibilisation à grande échelle.

La mobilisation est totale. Une pléthore d’actions inscrites dans le cadre des préparatifs d’Aid Al Adha se succède pour éviter le verdissement des carcasses des ovins ; phénomène inédit survenu l’année dernière. Après des réunions avec la profession avicole pour endiguer l’utilisation frauduleuse des fientes de volailles dans l’engraissement du bétail et avec les vétérinaires en vue de les sensibiliser et les associer à la lutte contre l’utilisation de certains traitements médicamenteux pour la même fin, c’est au tour des professionnels des viandes rouges de se réunir avec le ministère de l’agriculture et ses offices pour faire le point sur les préparatifs d’Aid Al Adha.

En effet, la rencontre a été organisée à Rabat, mardi 26 juin, en présence du ministre de l’agriculture Aziz Akhannouch, de Mohamed Karimine, président de la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) ainsi que des dirigeants du gendarme de la sécurité sanitaire des aliments l’ONSSA et l’entité publique chargée du conseil agricole l’ONCA.
«Une opération spéciale d’identification des ovins et des caprins destinés à l’abattage de l’Aid a été entamée en partenariat avec la FIVIAR en vue d’assurer une meilleure traçabilité des animaux et une transparence dans les transactions commerciales», annonce le ministère dans un communiqué.

Des sanctions sévères à l’encontre des contrevenants

La réunion était, selon la même source, l’occasion de faire le point sur le déroulement de cette opération qui a été précédée d’une campagne d’enregistrement des unités d’élevage et d’engraissement par les services de l’ONSSA. De même, l’évènement a eu pour objectif de coordonner l’action des différents intervenants, institutionnels et professionnels et assurer la synergie de leurs actions et leur mobilisation auprès des éleveurs et des engraisseurs afin de veiller à présenter une offre de qualité au consommateur.

De son coté, «la FIVIAR se charge actuellement de l’opération d’identification à travers la pose gratuite d’une boucle spéciale Aid Al Adha pour le cheptel destiné à l’abattage de l’Aid», apprend-on du département de l’agriculture. L’ensemble des acteurs associés à ce programme spécial sont appuyés par les services de l’ONCA, ainsi que les services régionaux du département de l’agriculture qui sont fortement mobilisés pour mener des actions de sensibilisation à grande échelle afin d’assurer l’adhésion des éleveurs et engraisseurs à ce programme. Le message du ministère est on ne peut plus rassurant à l’égard de l’opinion publique : «Toutes les mesures nécessaires ont été prises dans ce sens et tout manquement ou non-conformité aux exigences de qualité au niveau de tous les maillons de la chaîne et tous les intervenants seront ainsi sévèrement sanctionnés».