Economie

Agriculture biologique : le cadre légal se met en place

La loi 39-12 relative à la production biologique a été publiée au Bulletin officiel. Une commission nationale sera mise en place dès la publication du décret y afférent. L'objectif de l'Etat est d'atteindre une superficie de 40 000 ha dédiés au bio et une production de 400 000 tonnes.

Maroc Agriculture biologique 2013

Une bonne chose de faite. Adoptée le 10 décembre dernier, la loi 39-12 relative à la production biologique des produits agricoles et aquatiques a été publiée au Bulletin officiel du 21 février 2013. Le premier décret d’application instaurant l’entrée en vigueur du texte est dans le circuit d’adoption. Il est ainsi en attente de signature au ministère de l’agriculture pour être ensuite présenté au Conseil de gouvernement. Un autre décret d’application sur la création d’une commission nationale de la production biologique est de son côté en cours de finalisation. Mentionnée aux articles 19 à 21, celle-ci sera chargée, dès son installation, de donner son avis sur «l’homologation des cahiers des charges types relatifs à la production biologique» et du logo, sur l’octroi ou le retrait des agréments des organismes de contrôle et de certification et sur la reconnaissance de l’équivalence du mode de production biologique pratiqué par les pays exportant vers le Maroc. Elle sera composée, entre autres, de représentants de l’Etat, de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), de l’Institut national de recherche halieutique (INRH), de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), de l’Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE), des diverses agences de développement et des organisations professionnelles. «Ces deux décrets devraient être adoptés sous peu en fonction évidemment de l’agenda des départements ministériels et du Conseil de gouvernement», indique ainsi Allal Chibane, chef du service de la promotion des labels au sein du ministère de l’agriculture, et chargé de gestion à l’Association marocaine de la filière des productions biologiques (AMABIO).

Le tout devrait être bouclé d’ici fin 2013

Sept arrêtés doivent également compléter le cadre législatif. Quatre arrêtés doivent d’abord fixer les termes de référence des cahiers des charges types pour chacune des productions biologiques (végétale, animale, aquatique, produits transformés), un cinquième arrêté déterminera les conditions d’agrément des organismes de contrôle et de certification et un autre réglera la question des conditions d’équivalence des produits biologiques importés. Le pays d’origine devra ainsi disposer d’une réglementation au moins équivalente à celle du Maroc. Enfin, un dernier arrêté porte sur l’étiquetage.

En attendant tous ces textes, les producteurs d’agriculture biologique continuent de s’appuyer sur le contrat programme qui, rappelons-le, prévoit d’atteindre une superficie en agriculture biologique de 40 000 ha contre 5 000 actuellement, pour une production de 400 000 tonnes contre 50 000 aujourd’hui. 1,12 milliard de DH ont été affectés à la stratégie.

Anne-Sophie Martin. La Vie éco
www.lavieeco.com

2013-03-28

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Les articles les plus lus

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-04-18 à 15:53
Masi : 9 555,05 (+0.28%)
Madex : 7 802,46 (+0.30%)
bourse
SNEP
312.60 +5.97%
bourse
WAFA ASSURANCE
3350.00 +4.69%
bourse
DELTA HOLDING
32.70 +2.19%
bourse
FENIE BROSSETTE
156.90 -5.99%
bourse
MEDIACO MAROC
29.90 -5.97%
bourse
IB MAROC.COM
137.50 -5.82%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.274 MAD
1 USD 8.1414 MAD
1 GBP 13.687 MAD
100 YENS 7.9677 MAD
1 SAR 2.1708 MAD
Achat
1 EUR 11.207 MAD
1 USD 8.0928 MAD
1 GBP 13.605 MAD
100 YENS 7.9201 MAD
1 SAR 2.1578 MAD