Aéroports : les prestations VIP plus accessibles
7 février 2018
Wiam Markhouss (336 articles)
Partager

Aéroports : les prestations VIP plus accessibles

La société koweïtienne NAS offre depuis 2017 ses services dans sept aéroports marocains. Limousine au pied de l’avion, accès aux salons privés, restauration, accompagnement : les prix vont de 400 à 1 000 DH. 99 900 clients ont sollicité ses services en 2017.

Depuis 2017, les services de limousine au pied de l’avion, d’accès aux salons privés dans les aéroports avec services IT et de restauration, d’accueil et d’accompagnement des clients ne sont plus réservés aux seuls VIP ou officiels dans certains aéroports du Royaume. L’entreprise koweitienne National Aviation Services (NAS) offre ces prestations dans sept aéroports (Casablanca, Marrakech, Rabat, Fès, Tanger, Agadir et Oujda), après avoir remporté un appel d’offres, incluant Laâyoune et Dakhla, que l’Office national des aéroports (ONDA) avait lancé en 2016.

Progressivement, cette entreprise a transformé les anciens salons de l’office -ne pas confondre avec ceux de Royal Air Maroc ou d’autres compagnies aériennes- en salons CIP (Commercially important person) placés sous la marque «Pearl Lounge». «Le montant de l’investissement dans les sept aéroports est de 44 MDH. Nous prévoyons également de créer deux salons dans le nouveau terminal 1 de l’aéroport de Casablanca (dédiés à une clientèle de transit) reliés par ascenseur d’une superficie de 600 m2. Les travaux devraient être achevés fin mars», détaille Agnès Laurent, DG de Nas Maroc.

En attendant l’ouverture des salons de Laâyoune et Dakhla programmée pour la fin de l’année, NAS emploie 116 personnes, toutes formées aux opérations aéroportuaires, à la sûreté et sécurité, aux premiers secours…

Un chiffre d’affaires de 70 MDH prévu pour 2018

Les débuts sont prometteurs. En 2017, NAS s’est occupé de 99 900 clients dont 55% pour les services de salons et 45% pour le Meet & Assist. Son objectif est de faire en sorte que les clients utilisent en même temps les deux services. «Nous avons ouvert nos salons tardivement dans l’année 2017 bien que l’activité ait commencé le 3 janvier. Par conséquent, le chiffre d’affaires réalisé en 2017 n’est pas représentatif de l’activité globale. Mais en 2018, nous tablons sur un chiffre d’affaires de 70 MDH», explique Mme Laurent. L’accès au salon CIP et à ses services est facturé 500 DH. Pour le service d’accueil du client à l’aéroport et d’assistance jusqu’à l’embarquement, il faut débourser 400 DH. Le package complet de services meet & assist, accès au salon et service limousine jusqu’au pied de l’avion, est proposé à 1 000 DH.

Comme l’appétit vient en mangeant, NAS convoite les aéroports dont les salons sont encore exploités par l’ONDA, notamment Nador, Essaouira et Ouarzazate. Pour entretenir sa croissance, elle s’intéresse également de très près au marché chinois. «Nous travaillons avec les agences spécialisées dans ce marché et recrutons un personnel qui parle mandarin. Les groupes sont constitués de 40 à 50 personnes et sont demandeurs de ce type de services», déclare Agnès Laurent.