Votre argent

Concrètement, le spécialiste du câblage renforce son chiffre d’affaires consolidé de 4,8% à 1,6 milliard de DH. Tandis que le résultat d’exploitation recule de 23,6% à 47,8 MDH, intégrant un alourdissement de 10,2% des achats consommés suite à la flambée des cours du cuivre et d’aluminium sur les marchés internationaux. De facto, la marge opérationnelle ressort à 2,9% contre 4% une année auparavant.

Ces instruments de placement auront l’obligation de distribuer au moins 85 % de leurs résultats. Ce sont des outils de transparence pour le marché immobilier. Ils constituent un moyen pour amortir les fluctuations d’un portefeuille constitué d’actions cotées ou de parts d’OPCVM.

Le gros des sociétés qui ont publié leurs résultats affichent des bénéfices en progression. Six profits warning annoncés depuis le début de l’année. Malgré l’amélioration de leurs bénéfices, certaines valeurs ne comptent pas distribuer de dividendes.

Le résultat technique a progressé de 26% et les bénéfices nets de 20%. La compagnie prête à démarrer l’assurance Takaful avec un investisseur qatari.

Faites attention aux délais pour ne pas perdre une indemnisation. Le manque à gagner peut aller jusqu’à 5%, si vous rachetez par anticipation vos parts dans un contrat de capitalisation.

La Fondation Marocaine pour l’Education Financière (FMEF) et son partenaire international Child and Youth Finance International (CYFI) ont organisé pour la 7e année consécutive, les Journées internationales de la Finance pour les enfants et les jeunes (JFEF).

Le prix de cession est de 1,05 milliard de dollars. Saham s’apprête à se transformer en fonds d’investissement panafricain. L’impact fiscal de l’opération suscite beaucoup d’interrogations.

Au-delà de la valeur et de l’environnement sectoriel et macroéconomique, l’investisseur doit prendre en compte d’autres paramètres. Les analystes s’appuient sur un modèle d’investissement reposant sur un cycle macroéconomique en quatre phases : expansion, ralentissement, contraction et reprise.

En 2018, le marché boursier devra poursuivre sa tendance haussière. Les fonds actions et diversifiés offrent de meilleurs rendements. La tendance est à la location de biens immobiliers…qui peut rapporter gros aux propriétaires.

Le bénéfice net part du groupe est en hausse de 18% en 2017, à 365 MDH. Le management propose de distribuer 7 DH par action, soit le niveau le plus bas depuis au moins 2002.

Malgré l’impact du contrôle fiscal, les résultats 2017 sont globalement bons. La banque poursuit sa stratégie de développement accès sur le digital.

En 2017, les taux ont subi une correction à cause de leur niveau très bas. Début 2018, le marché a paniqué suite à l’élargissement de la bande de fluctuation du dirham. Les taux devraient se stabiliser sur le reste de l’année.