Votre argent

Sur les 11 milliards estimés par la CGEM, 600 MDH ont été débloqués. L’aval de la banque est obligatoire avant de commencer la procédure. En plus d’un taux d’intérêt de 3.5%, d’autres intérêts peuvent être facturés au client.

Entretien avec Fadwa Housni, DG BMCE Capital Research. « La place souffre surtout d’un niveau de valorisation relativement cher en comparaison avec ses pairs à l’international . »

Les rendements faibles refroidissent les opérateurs. L’attentisme des opérateurs devrait se poursuivre tout au long du 1er semestre. L’effet de base de ces deux derniers exercices limitera la hausse de la capacité bénéficiaire en 2018.

Privilégiez le liquide à l’utilisation de votre carte bancaire. Le coût de la vie varie sensiblement d’une ville à l’autre. Voyagez malin, le prix du transport aérien peut être prohibitif.

La société de bourse considère la valeur LafargeHolcim comme une entreprise solide jouissant d’une situation financière saine, et ayant la capacité de dégager des marges importantes, malgré un contexte sectoriel difficile.

Avec une capacité de production nationale estimée à 3 millions de tonnes pour une demande interne à seulement 1,3 Mt, un retour à l’équilibre semble difficile dans la configuration actuelle.

Le management se dit confiant quant à la capacité de la société à distribuer le rendement promis aux actionnaires. La stratégie sur le segment commerce est d’investir dans des commerces choisis, pied d’immeuble. Les pertes des deux dernières années sont expliquées par le poids des amortissements et les frais financiers élevés du fait d’un taux d’endettement temporairement élevé.

Le montant des désinvestissements s’est élevé à 968 MDH en 2017. Il y a un fort engouement pour les secteurs de la santé et de l’éducation. Pour les cinq prochaines années, les investissements vont s’orienter vers les nouvelles technologies et l’agroalimentaire.

Vu l’évolution de ses indicateurs financiers, 2017 a été une année difficile pour Stroc Industrie. Dans le détail, le chiffre d’affaires baisse “volontairement” de 53,7% à 137,8 MDH,  suite au choix de la société de baisser son niveau d’activité pour apaiser les tensions sur sa trésorerie, perturbée depuis plus de 4 ans.

Concrètement, le spécialiste du câblage renforce son chiffre d’affaires consolidé de 4,8% à 1,6 milliard de DH. Tandis que le résultat d’exploitation recule de 23,6% à 47,8 MDH, intégrant un alourdissement de 10,2% des achats consommés suite à la flambée des cours du cuivre et d’aluminium sur les marchés internationaux. De facto, la marge opérationnelle ressort à 2,9% contre 4% une année auparavant.

Ces instruments de placement auront l’obligation de distribuer au moins 85 % de leurs résultats. Ce sont des outils de transparence pour le marché immobilier. Ils constituent un moyen pour amortir les fluctuations d’un portefeuille constitué d’actions cotées ou de parts d’OPCVM.

Le gros des sociétés qui ont publié leurs résultats affichent des bénéfices en progression. Six profits warning annoncés depuis le début de l’année. Malgré l’amélioration de leurs bénéfices, certaines valeurs ne comptent pas distribuer de dividendes.