Maroc

En signant son troisième roman, en avril 2004, Rida Lamrini complète
la saga entamée, en 1997, avec «Les puissants de Casablanca».
Dans la même veine que les deux premiers,
«Le temps des impunis», témoin de notre époque, met
en lumière les soubresauts
d’une société marocaine en mouvement et en quête de
justice.

La politique d’assassinat des dirigeants du Hamas vise l’élimination
de tous les interlocuteurs palestiniens possibles, et pas seulement les plus extrémistes
d’entre eux.
Processus de Barcelone, initiative de Genève, feuille de route, tout cela
est enterré aujourd’hui avec la bénédiction des Etats-Unis.
Le projet de retrait israélien unilatéral de la Bande de Gaza présenté
comme une concession majeure vise en fait l’annexion pure et simple de la
Cisjordanie.

Elle fut à partir des années soixante, et pendant douze ans, le
berceau de la contestation contre l’héritage colonial et du renouveau
de l’art plastique. L’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca a aujourd’hui
plus de cinquante ans et ne joue plus, faute de moyens et en raison des conceptions
bureaucratiques qui ont longtemps prévalu, le rôle de laboratoire
pour la recherche plastique.

Si Israël peut se permettre de «liquider» les dirigeants du
Hamas, c’est qu’il est assuré de bénéficier de
l’impunité totale. Comment a-t-il pu obtenir une telle liberté
d’action ?
L’administration Bush a accordé à l’Etat hébreu
ce qu’il n’osait même pas demander.
Aujourd’hui, une issue pacifique au conflit semble plus que jamais hypothétique.

Une circulaire du ministère de l’Education diffusée en septembre
2003 entend faire appliquer un règlement relatif au port de l’uniforme
dès la prochaine rentrée scolaire.
A Casablanca, certains établissements l’on imposé dès
septembre 2003.
Entre ses tenants, qui le jugent démocratique, et ses détracteurs,
qui l’estiment discriminatoire car ne concernant que les écoles publiques,
le débat promet d’être vif.

Le chanteur sénégalais Youssou N’Dour a réservé
la primeure de l’interprétation de sa chanson «Sant Allah»
au Festival des musiques sacrées du monde qui se déroulera à
Fès du 28 mai au 5 juin.
«Chanteur social», adepte du soufisme, défenseur de l’islam,
homme d’affaires,
portrait d’un grand de la musique africaine.

L’essoufflement politique et militaire, conjugué à l’arrivée
d’une génération intégriste, pousse
le Polisario vers l’islamisme radical.
Rejeté par sa base, le Polisario ne peut plus se proclamer mouvement de
libération nationale et se radicalise donc pour survivre.

Si elle n’est pas à proprement parler une maladie, l’acné
peut être responsable de troubles psychologiques sérieux.
L’acné atteint surtout les adolescents mais nouveaux-nés et
adultes n’en sont pas exempts.
Alimentation trop grasse, taux excessif de testostérone… toutes sortes
d’hypothèses ont été envisagées sans qu’aucune
ne soit sérieusement retenue.

Saâdeddine Elotmani, psychiatre et alem, est, à 48 ans, le plus
jeune secrétaire général d’un parti politique marocain.

Son élection à une écrasante majorité est due aussi
bien à ses qualités qu’aux circonstances que traversent le
parti et le pays, un an après les évènements du 16 mai.
Sera-t-il l’homme qui affranchira le PJD de la tutelle du Mouvement unicité
et réforme (MUR) ?

Des équipements de haute technologie seront acquis n Un nouveau code de
la route sera promulgué d’ici à fin 2004.

Le vendredi 2 avril, s’éteignait Chaïbia Talal. Le monde des
arts en est bouleversé.
Il a perdu non seulement une artiste flamboyante, mais aussi
une dame au grand cœur. Portrait.

Les autorités cherchent à éviter l’amalgame entre terroristes
et résidents.
Les médias invitent l’opinion publique à respecter la cohabitation.
Les expulsions d’illégaux se sont accélérées
ces derniers jours et une vague d’interpellations est observée dans
les milieux intégristes.