Culture

«L’Oriental marocain : des siècles d’art culinaire juif»-Maguy Kakon-La Croisée des chemins • La nouvelle parution des éditions La Croisée des chemins est signée Maguy Kakon. L’auteure a réalisé un travail de mémoire, dans lequel elle a restitué des recettes

«Quelle place pour la jeunesse marocaine dans la création artistique ?» est la question posée par la Fondation Attijariwafa bank à Casablanca… Quatre jeunes artistes marocains y ont apporté des éléments de réponse.

30 juin, clôture en beauté de la 24e édition du Festival de Fès des Musiques sacrées, sur le Soweto Gospel Choir venu d’Afrique du Sud, après une dizaine de jours de liesse et d’effervescence dans toute la ville.

Le Festival Timitar Signes et Culture bat son plein dans la capitale du Souss. Les festivités se poursuivent ces 6 et 7 juillet avec un programme haut en couleur et en rythmes.

Le Musée national du tissage et du tapis Dar Si Saïd a ouvert ses portes jeudi 28 juin 2018, à Marrakech, en présence notamment du ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, M. Mohamed Sajid et du président de la Fondation nationale des Musées du Maroc (FNM), Mehdi Qotbi.

Après une pause en 2017, le Festival international du film de Marrakech (FIFM) revient du 30 novembre au 8 décembre prochains.

Après trois jours de fête, le 21ème Festival Gnaoua et musiques du monde s’est clôturé en beauté, samedi 23 juin 2018 sur la mythique place Moulay El Hassan, avec des spectacles de la relève d’Essaouira, lecollectif Benin Musical International (BIM), Maâlem Hassan Boussou, Snarky Puppy et une apparition surprise de maâlem Hamid El Kasri.

La cité des Alizés entière a vibré aux rythmes de sons gnaouis revisités, émanant de la place Moulay El Hassan pour une première soirée de communion musicale forte en émotions, autant pour les artistes que pour le public, réunis à l’occasion du Festival Gnaoua et musiques du monde.

C’est enfin arrivé. Le Festival Gnaoua et Musiques du monde prend place à Essaouira pour un week-end riche en sons. Les amoureux de la tradition musicale auront la joie de découvrir les nouveaux noms de la scène gnaouie.

Dans son dernier roman paru chez Lefennec, Youssouf Amine Elalamy se dévoile dans un récit particulièrement personnel, revenant sur la disparition de son père, un quart de siècle auparavant.

Du 5 juin au 1e juillet, les murs de l’Uzine seront recouverts d’émouvants clichés du photographe M’hammed Kilito. Issues d’une rencontre haute en émotion et en créativité avec le cinéma de Hakim Belabbes, les photos rendent hommage au monde derrière la scène.

Fusion et émotion sont les maîtres mots de cette 21e édition du Festival Gnaoua & Musiques du monde. Des rencontres musicales d’exception et un forum sur l’égalité homme-femme sont au programme du 21 au 23 juin à Essaouira.