Culture

La Nuit des philosophes est de retour les 9 et 10 novembre à Rabat et à Casablanca. Cette année, le programme s’attelle à sonder de près les relations entre raison, passion et émotion.

C’est aujourd’hui 5 novembre que démarre l’édition 2018 du festival international du cinéma et migrations à Agadir.

Samedi 27 et dimanche 28 octobre, le Centre culturel de l’Agdal et la salle Allal Fassi à Rabat accueilleront les festivités organisées par Kamleen, un collectif d’associations actives. Dans les sphères culturelles, sociales et politiques. Théâtre, cinéma, musique, conférence et cirque : un programme dense est au rendez-vous.

Douze troupes théâtrales d’expression amazighe parcourront les pays à grande concentration de Marocains Résidents à l’Etranger et produiront 52 représentations, et ce dans le cadre d’un programme lancé récemment par le Ministère délégué chargé des MRE et des affaires de migration et de l’Institut Royal de la Culture Amazighe. Ce programme couvre 2018-2019.

Vient de paraître aux Editions du Sirocco, l’oeuvre poétique d’Abdellatif Laâbi. Réunis en deux livres épais, préfacés par l’auteur et universitaire Khalid Lyamlahy, les textes du poète retracent un parcours créatif, parsemé de luttes, de prises de positions et d’engagement infaillible pour la liberté et les grandes valeurs humaines.

La deuxième édition du Festival du film français a eu lieu du 11 au 14 octobre. Six villes du Royaume ont accueilli une programmation de films récents, pour faire découvrir l’actuel cinéma français.

La deuxième édition du Salon maghrébin du livre «Lettres du Maghreb» se tiendra du 18 au 21 octobre à Oujda. Pour cette édition, la Côte-d’Ivoire sera l’invitée d’honneur.

Il sera procédé également au lancement de fouilles archéologiques au niveau de la zone limitrophe de l’Ile de Mogador pour s’assurer de l’éventuelle découverte de débris archéologiques similaires et ce, dans les deux mois à venir.

Pour y arriver, il faut des moyens, de la motivation pour ceux qui sont en première ligne, en l’occurrence les enseignants..

Sorti en salles à la mi-septembre, le film «Sofia» de la cinéaste marocaine Meryem Benmbarek raconte les déboires d’une jeune femme tombée enceinte hors mariage. Dans ce film, Sofia n’est que partiellement victime puisqu’elle n’hésite pas à accuser à tort un jeune homme innocent.