Economie

Leur total bilan représente moins de 8% de celui du système bancaire local.
En cause, le faible nombre des sociétés installées dans la zone franche de Tanger.

Il existe au Maroc depuis 32 ans et reste leader sur son créneau
Deux modèles sur les six proposés accaparent 30% de parts de marché
Son prix, à  la portée des classes populaires, participe à  son succès.

Entre producteur et consommateur les prix passent du simple au double, voire au triple

Chaque intermédiaire de la chaîne empoche une marge de 30 à 50%
La marchandise supporte 7% de taxes à chaque entrée dans un marché de gros
Une étude lancée pour mettre fin à l’anarchie.

Le décret l’y autorisant a été publié
La majorité des autres banques a déjà sauté le pas.

Un seul site de e-Bourse pour le moment : www.dartawfir.ma
Safabourse et Wafa Bourse lanceront leurs plateformes en 2007.
Mobilité, efficacité, rapidité…, l’outil offre une multitude d’avantages aux boursicoteurs.
La Bourse se prépare à l’augmentation des flux de transactions.

Le délai de protection du seul fabricant de PVC au Maroc a été rallongé de 8 ans
Dimatit, Plastima et Snep déjà visitées par les enquêteurs
La libéralisation de l’importation du PVC est imminente.

La TVA sur l’équipement a accaparé les discussions. Mais ce n’est pas la seule incohérence dans le Code général des impôts.
Des experts-comptables dévoilent les lacunes du code et posent les questions de principe.
La circulaire des Impôts très attendue pour rattraper les ratages.

Les deux tiers concernent les projets agricoles et de services
Une enveloppe de 275 MDH en 2007 et de 425 MDH pour 2008.

Conducteur d’engins, plombier, ferrailleur, coffreur, boiseur… sont de plus en plus rares.
Selon les professionnels, la formation ne suit
pas l’évolution du marché.

La légitimité des présidents de certaines instances est vivement contestée.
Les conflits de compétence deviennent récurrents.

C’est une pharmacienne bretonne qui a créé la formule de cette pommade pour bébé dans les années 1930 et la fabriquait sur commande.
Son héritier l’introduit au Maroc au début de la décennie 1970 et industrialise sa production via les laboratoires Maphar.
Deux millions de boîtes sont vendues chaque année au Maroc, son unique marché à  l’heure actuelle.

Les sociétés de Bourse de la place ont procédé à l’actualisation de leurs notes de recherche relatives au groupe Addoha après la publication de son nouveau Business Plan. Certaines valorisations sont encore en cours de validation, mais quelques sociétés de