Posts From Ibtissam Benchanna

Les opérateurs souffrent toujours de la morosité du marché immobilier n Ils essayent de rationaliser leur gestion en réduisant la production. Le coût de l’énergie aggrave les difficultés.

Plusieurs conclusions ont été remises en cause, notamment les marges dégagées, la superficie construite, la densité. Les promoteurs dégagent leurs responsabilités quant aux résultats mitigés du programme logements à faible valeur immobilière totale ou à 140 000 DH. Ils disent travailler avec l’Etat pour trouver des solutions pour ce segment de marché.

Des transactions ont été conclues sur les différents segments immobiliers. Beaucoup d’intérêt manifesté pour les résidences immobilières de promotion touristique. Des acquéreurs victimes d’escroquerie ont manifesté leur mécontentement.

Les architectes se plaignent du coût et de la lenteur des procédures. Une mise à niveau des compétences est nécessaire tant pour les architectes que pour l’administration. Tous les arrondissements seront dotés de la version 2 de Casaurba, à partir du 15 juin.

L’Observatoire du BTP devra bientôt voir le jour. C’est ce que révèlent des professionnels qui précisent que la troisième phase est en cours de finalisation.

Les promoteurs remettent en cause la taxe sur les terrains non bâtis. Ils dénoncent aussi la base de calcul des droits d’immatriculation ainsi que la mise en concordance lors de l’éclatement des titres. Des professionnels suggèrent l’exonération de la taxe sur les profits immobiliers pour ceux qui revendent leur logement principal avant six ans pour réinvestir dans un autre.

Près de 1,7 million de logements sociaux ont été construits de 2010 à février 2018, en progression de 7% par rapport à la même période en 2017. Un souci pour les promoteurs: la demande ne suit pas. Le logement pour la classe moyenne a déçu.

Grâce à un identifiant et un mot de passe, les commerçants peuvent désormais vérifier la régularité des chèques reçus. Le prix de base prévu est de 10 DH, mais une tarification dégressive sera mise en place en fonction des volumes des consultations. Creditinfo compte dispenser des cycles de formation aux intéressés.

La baisse du coût de financement bancaire et la stabilisation des prix incitent à l’achat. Le retour prématuré des MRE en raison de Ramadan contribue également à l’animation du marché. A Casablanca, la demande est concentrée sur Bouskoura et Dar Bouazza.

Le métier se professionnalise grâce aux nouveaux programmes immobiliers et aux problématiques
de gestion des syndics bénévoles. Le prix moyen de la prestation varie de 80 à 150 DH par logement pour le moyen standing. Les sociétés font face surtout aux difficultés de recouvrement des charges.

Le métier d’agent immobilier est près d’avoir son cadre législatif.

Le Souverain a présidé, lundi 14 mai, à Rabat, la présentation du programme de valorisation des anciennes médinas de Rabat et de Marrakech et du programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès.