Actualité

Maroc : l’élevage réalise son autosuffisance

Le chiffre d’affaires annuel de l’activité est fixé à 35 milliards DH avec une contribution de l’ordre de 37% de la viande bovine, 30% de la viande ovine et caprine, 16% des viandes avicoles et 15% de la production laitière.

élevage maroc

Une nouvelle vitrine de l’élevage voit le jour au Maroc. Le secteur se dote de son premier Salon international. Le coup d’envoi a été donné, mercredi 19 septembre, dans la région de Tadla-Azilal en présence de Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, accompagné d’une délégation ministérielle importante, composée en l’occurrence de Lahcen Haddad, Lahcen Daoudi et Abdelâdim El Guerrouj. Jusqu’au 22 septembre, éleveurs et producteurs agricoles échangent autour des modalités de promotion de la filière animale et exposent sur une superficie de 7.700 m2 les dernières tendances en termes de mécanisation des activités d’élevage.

Le développement de l’élevage dans la région est donc la priorité primordiale de ce rendez-vous ouvert au grand public. En effet, Tadla-Azilal est considérée comme l’un des principaux berceaux d’élevage au Maroc. Les atouts infrastructurels et climatiques de la région font d’elle un pôle agricole à forte valeur ajoutée. Une rentabilité qui est principalement soutenue par l’importance et la diversité des producteurs de la région. Le focus établi sur l’activité de l’élevage est porteur de message. Cette industrie représente des enjeux de taille alimentant la dynamique du secteur agricole national. Cette activité contribue, donc, massivement à l’essor économique du secteur primaire puisque 44% du chiffre d’affaires agricole concerne l’élevage. Le chiffre d’affaires annuel de l’activité est fixé à 35 milliards de dirhams avec une contribution de l’ordre de 37% de la viande bovine, 30% de la viande ovine et caprine, 16% des viandes avicoles et 15% de la production laitière. «C’est un secteur qui a un impact direct sur l’éleveur et qui réalise une autosuffisance par rapport aux besoins du Maroc», souligne à ALM M. Akhannouch. La dimension stratégique que revêt la filière animale répond parfaitement aux ambitions du Plan Maroc Vert, notamment en termes de sécurité alimentaire, «La finalité étant d’améliorer la race. Cela est possible à travers l’arrivée de nouvelles génisses reproductives ou bien via l’insémination artificielle», indique M. Akhannouch. Pour améliorer la rentabilité, le ministre a confirmé, dans ce sens, que l’Etat accorde une prime de 4.000 dirhams pour toute naissance issue de l’insémination.

Le Maroc dispose actuellement d’un cheptel important, soit environ 25 millions de têtes, marquant ainsi une évolution notoire de son volume par rapport aux deux décennies précédentes. Selon le ministre de l’agriculture, l’offre évolue chaque année. Aziz Akhannouch rassure, par ailleurs, les consommateurs à la veille de l’Aïd Al Adha que «l’état de santé du cheptel est excellente.

Nous sortons d’une bonne année agricole. Ainsi, le poids et la qualité seront au rendez-vous».

La prochaine étape stratégique pour la filière animale serait la modernisation des abattoirs. Le projet va bon train. Une dizaine d’unités d’abattage verra le jour dont une qui sera bientôt opérationnelle à Beni Mellal. En outre, l’Etat œuvre pour la mise en place des encouragements incitant les communes à établir un programme de gestion déléguée de leurs abattoirs.
La modernisation est donc un gage de réussite pour le secteur. Les résultats positifs sont d’ores et déjà là. «Nous avons découvert aujourd’hui des exemples d’élevage qui pourraient servir de modèles au niveau national permettant au Maroc non seulement de répondre à ses besoins mais également à la demande internationale». Et de conclure que «le développement observé dans cette perspective renforce davantage et crédibilise tous les instruments engagés par l’état dans le cadre du Plan Maroc Vert contribuant ainsi à une vision intégrée aux niveaux régional et national».

Kawtar Tali. ALM
www.lavieeco.com

2013-09-20

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire
Météo Casablanca © meteocity.com