L’événement

Le tramway démarre : les Casablancais l’attendaient depuis des décennies

Le tramway circule dans les rues de la métropole depuis le mercredi 12 décembre. Un projet qui porte l’empreinte royale.

tramway de Casablanca

Un rêve des Casablancais qui dure depuis plusieurs décennies est devenu réalité. Le tramway circule dans les rues de la métropole depuis le mercredi 12 décembre. L’événement est de taille et ce n’est pas un hasard si le Souverain a tenu lui-même à le marquer d’une pierre blanche. D’ailleurs, le projet porte amplement l’empreinte royale. Lors de ses multiples visites à Casablanca, SM le Roi Mohammed VI s’était toujours enquis de l’avancement du projet. Avant même le lancement des travaux et lors de la phase de conception et des études, le Souverain veillait déjà à suivre en personne pas à pas le dossier. Il est même arrivé des fois, en cas de blocage et de retards, que le Souverain tape sur la table pour faire avancer le projet. Car, dans la vision royale, et à juste titre d’ailleurs, des projets de cette envergure, au-delà de leur portée immédiate, sont surtout structurants pour les espaces où ils prennent place.

Pour Casablanca, il est indéniable que les effets induits du tramway seront nombreux. Des voiries des grandes artères ont été remises à niveau, des espaces névralgiques de la ville, qui étaient délaissés, ont dû être repensés et valorisés comme la place des Nations Unies ou le boulevard Mohammed V, le schéma de la circulation dans la ville a été révisé…et ce n’est pas fini. Ce n’est là qu’une première ligne d’une ossature de transport qui s’élargira davantage d’ici 2020 et qui fera hisser Casablanca aux standards des villes internationales.

L’autre effet et non des moindres d’un tel projet : l’amélioration de la gouvernance de la ville. Sous l’impulsion royale, aujourd’hui, on peut dire que les deux gestionnaires de Casablanca, à savoir le wali Mohamed Boussaïd, et le maire, Mohamed Sajid, ont finalement trouvé un bon mode de fonctionnement. Il était temps pour la métropole. Le premier est un homme de dossiers et de terrain qui a fait ses preuves et le second, un homme politique doté d’une endurance à toute épreuve. Le tandem a encore d’autres défis à relever pour redonner à Casablanca le rang qu’elle mérite. Les nouvelles lignes de métro et de tramway, la dépollution, le pôle urbain d’Anfa, les parcs d’attraction, le pont à haubans de Sidi Maârouf… autant de projets qu’ils devront impérativement réussir et qui sont tout aussi attendus par les Casablancais.

Saâd Benmansour. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-12-14

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Les articles les plus lus

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-04-24 à 16:04
Masi : 9 525,75 (+0.08%)
Madex : 7 781,31 (+0.04%)
bourse
DELATTRE LEVIVIER
245.00 +5.58%
bourse
MICRODATA
162.00 +4.45%
bourse
CNIA SAADA ASSURENCE
944.90 +4.33%
bourse
HOLCIM (Maroc)
1613.00 -3.70%
bourse
CREDIT DU MAROC
950.00 -3.16%
bourse
COMPAGNIE DE TRANSPORTS AU MAROC
290.00 -1.02%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.267 MAD
1 USD 8.1672 MAD
1 GBP 13.699 MAD
100 YENS 7.9626 MAD
1 SAR 2.1777 MAD
Achat
1 EUR 11.199 MAD
1 USD 8.1184 MAD
1 GBP 13.617 MAD
100 YENS 7.9150 MAD
1 SAR 2.1647 MAD