Tension RAM/pilotes : l’AMPL dément la grève, la RAM annule des vols
20 juillet 2018
Lavieeco (25272 articles)
Partager

Tension RAM/pilotes : l’AMPL dément la grève, la RAM annule des vols

Le conflit entre la Royal Air Maroc et son personnel naviguant n’est pas prêt de s’arrêter.

L’association Marocaine des pilotes de lignes (AMPL) a « formellement » démenti les informations affirmant la grève des pilotes de la Royal Air Maroc. RAM a également annoncé l’annulation d’une dizaine de vols ce vendredi.
Dans un communiqué, publié le vendredi 20 juillet, l’association affirme qu’aucune décision n’a été décidée pour le lancement d’un quelconque mot d’ordre de grève. « Tout en confirmant la prévalence d’un climat social lourd exacerbé par vingt longs mois d’un dialogue social stérile, l’AMPL s’interroge sur les véritables motivations derrière ces allégations. » indique la même source.
Selon l’AMPL, « les éventuelles perturbations occasionnées aux passagers ne pourraient donc être imputées à une prétendue grève des pilotes mais plutôt à une gestion chaotique de l’exploitation due principalement à une situation de sous-effectif chronique maintes fois dénoncée par l’AMPL », souligne le communiqué.
Le Bras de fer continue puisque la RAM a annoncé le vendredi 20 juillet l’annulation de dix vols, « en raison de conflit social », indique la compagnie dans un tweet.
La majorité des vols concernés sont au départ de Casablanca à destination des villes de Paris, de Milan, de Barcelone, de Toulouse ou Bologne. Il s’agit du AT786 (Casablanca-Paris CDG), AT787 (Paris CDG-Casablanca), AT954 (Casablanca-Milan Malpensa), AT955 (Milan Malpensa-Casablanca), AT946 (Casablanca-Bologne), AT947 (Bologne-Casablanca), AT790 (Casablanca-Toulouse), AT791 (Toulouse-Casablanca), AT728 (Casablanca-Marseille), AT729 (Marseille-Casablanca).
La compagnie aérienne invite, sur son site, les clients concernés de reporter la date de leur voyage avant le 15 aout, sans frais supplémentaires, ou d’obtenir le remboursement du billet en cas d’annulation du voyage.
Dans une lettre datée du 17 juillet, le président de la RAM, Abdelhamid Addou, avait annoncé le renoncement à sa stratégie de doublement de la flotte en raison du « refus » des pilotes « de tout compromis » dans le cadre des négociations qui concernent notamment les salaires des employés de la compagnie aérienne.
La Fédération nationale du transport aérien (FNTA), affiliée à l’Union marocaine du travail (UMT), a également plaidé pour « un dialogue constructif loin de toute démagogie ou agenda caché » afin de trouver une issue à la situation sociale qui règne au sein de la Royal Air Maroc (RAM).