Ralentissement brutal du crédit bancaire
14 février 2018
Lavieeco (25552 articles)
Partager

Ralentissement brutal du crédit bancaire

Le crédit bancaire a enregistré une progression limitée à 2,9% à fin 2017. Ceci alors que les prévisions de croissance étaient supérieures à 4% et que, jusqu’à fin novembre, le secteur affichait une performance de 4,8%.

Un renversement brutal de tendance dû à un effet de base négatif pour les crédits aux entreprises financières (celles-ci avaient dopé les chiffres du secteur bancaire en décembre de l’année dernière). Aussi, les créances sur les entreprises publiques ont fortement ralenti en raison des efforts de restructuration de plusieurs entités de l’Etat. Les entreprises privées n’ont que faiblement contribué à cette baisse de régime avec un recul de leurs crédits de trésorerie.