Nuits du Ramadan : Des « Voix de Femmes » à l’honneur
23 mai 2018
Lavieeco (25427 articles)
Partager

Nuits du Ramadan : Des « Voix de Femmes » à l’honneur

Une pléiade de femmes artistes portera le flambeau de la 6ème édition des Nuits du Ramadan, prévues du 24 au 30 mai 2018 dans plusieurs villes du Royaume, ont indiqué les organisateurs, lundi 21 mai à El Jadida.

Le Festival invitera le public à découvrir quatre grandes artistes internationales représentant quatre cultures différentes, à travers une programmation éclectique aux sonorités funk, soul, blues, mandingue, africaines et marocaines, ont expliqué des responsables de l’Institut français au Maroc au cours d’une conférence de presse.

Il s’agit de la diva marocaine Oum, de la Cap-verdienne Monica Pereira, de la Tunisienne Dorsaf Hamdani et de la Soudanaise Alsarah avec le groupe The Nubatones, « quatre univers totalement différents » qui font écho au thème de l’ouverture choisi pour la saison 2018, souligne Jean Pierre Mahoué, Directeur général adjoint de l’Institut français au Maroc.
« Cette année nous sommes ravis de voir les 12 antennes de nos instituts participer à ces Nuits du Ramadan, ce qui en fait vraiment un événement national réparti dans des lieux très variés », poursuit-il.

En effet, les Nuits du Ramadan feront battre le cœur des villes marocaines avec pas moins de 16 concerts à Agadir, Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fès, Kénitra, Méknès, Oujda, Rabat, Tétouan, Rabat et Marrakech.

Pour Damien Heurtebize, directeur de l’Institut Français d’El Jadida (IFEJ), C’est une édition « pleine de promesses parce qu’elle est ouverte effectivement à toutes les voix de femmes qui ont l’Afrique comme point de référence, mais qui ont surtout un autre regard à apporter sur le monde qui nous entoure ».

C’est aussi une opportunité « de promouvoir le dialogue et l’ouverture d’esprit qui est celle que nous cherchons chaque année à travers l’organisation du festival des Nuits du Ramadan », ajoute-t-il. Les responsables de l’Institut français ont, à cette occasion, mis en exergue l’engagement de leurs partenaires « à favoriser pour un plus grand public l’accès à la culture et à la pratique artistique, vecteurs d’éducation et de cohésion sociale ».