Mondial 2026 : Tout sur le déroulement du congrès de la FIFA, mercredi 13 juin
11 juin 2018
Othmane Eddaal (30 articles)
Partager

Mondial 2026 : Tout sur le déroulement du congrès de la FIFA, mercredi 13 juin

Le 68e congrès de la FIFA sera particulièrement suivi par les Marocains cette année. Tenu à Moscou, à la veille du début du Mondial 2018, le congrès décidera de l’attribution au Maroc ou non de l’organisation de la Coupe du Monde 2026, aux dépens du grandissime favori United 2026.

Le mercredi 13 juin 2018, le pays organisateur de la Coupe du monde 2026 sera affiché, en milieu de matinée, sur l’écran géant de la salle du Congrès. S’il y a vainqueur… Car à la fin de la réunion, les deux dossiers peuvent être rejetés et une réouverture de la procédure de candidature à toutes les autres associations sera lancée.

En effet, les délégués des 206 fédérations voteront à main levée ou par voie électronique et auront le choix entre trois options. Une première pour le dossier marocain, la deuxième pour le dossier conjoint et la dernière pour « aucune des candidatures ». Dans le cas où un délégué au Congrès ne vote pour aucune de ces options, il sera considéré comme s’étant abstenu.

Ainsi, si l’une des candidatures obtient plus de 50% (majorité simple) des voix à l’issue du premier scrutin, elle obtient les droits d’organisation. Si l’option « aucune candidature » dépasse les 50% des suffrages, les deux dossiers seront rejetés.

Si aucune option n’est majoritaire, deux cas de figures sont possibles :
• Si le nombre de votes en faveur de l’option « aucune des candidatures » est égal au nombre de votes cumulés des deux candidatures, ces dernières sont considérées comme rejetées.
• Si la somme du nombre de votants pour les deux dossiers est supérieure à l’option « aucune des candidatures », un second scrutin est organisé, avec deux choix possible. La candidature Marocaine ou la candidature conjointe.

Pour ce deuxième scrutin, le dossier américain, déjà favori, partira avec une petite longueur d’avance. Comme au premier tour, la candidature qui obtient la majorité simple (plus de 50%) des voix organisera la Coupe du Monde. Mais en cas d’égalité, la candidature ayant obtenu la meilleure note dans le rapport des experts de la Task Force l’emporte.

Pour la première fois cette année, l’attribution de l’organisation de la Coupe du Monde sera effectuée par le vote des 211 fédérations affiliées à la FIFA. Les fédérations des pays candidats n’auront pas le droit de voter. Le Ghana sera privé de vote pour des raisons disciplinaires. Il restera 206 fédérations votantes.

Rien n’est joué pour le moment et les dernières 48h seront déterminantes. Selon le New York Times, Le Maroc comptabilise 26 votes favorables (dont 17 certains) contre 24 pour le dossier américain. Il restera alors 157 pays incertains.

Sur la base de ces estimations difficile de se prononcer. Cependant, plusieurs observateurs et médias sont pessimistes quant à l’obtention de l’organisation par le Maroc. «Si le Maroc a été admis au vote, c’est qu’Infanto a la certitude que la candidature USA/Canada/ Mexique est assurée de l’empor¬ter», dixit un «bon connais¬seur» à l’AFP dans une dépêche.