Les diplômés de la formation professionnelle peinent à trouver un emploi
3 avril 2018
Salah Agueniou (1270 articles)
Partager

Les diplômés de la formation professionnelle peinent à trouver un emploi

Les populations qui sont jeunes, diplômées, habitant en milieu urbain, notamment de sexe féminin, sont celles qui, d’après l’enquête du HCP sur l’emploi, sont les plus durement frappées par le chômage.

Cette réalité à vrai dire est déjà plus ou moins connue. Ce qui l’est moins, en revanche, c’est le constat que les détenteurs d’un diplôme de formation professionnelle éprouvent toutes les difficultés pour accéder au marché du travail. Alors que le taux de chômage de l’ensemble des diplômés âgés de 15 ans et plus ressort à 17,9%, celui des diplômés de la formation professionnelle monte à 22,7%. Et il est encore plus élevé chez les femmes (32,6%) que chez les hommes (18,7%), parmi les citadins (23%) davantage que parmi les ruraux (18,5%) et les jeunes âgés de 15 à 29 ans (42%) plus que ceux âgés de 30 à 44 ans (3,3%).

Il y a quelques années, pourtant, le discours économique ambiant faisait de la formation professionnelle une des clés pour résoudre la problématique du chômage. L’argument avancé, et qui se tient théoriquement, était que les entreprises avaient besoin non pas de détenteurs de diplômes “généraux”, mais d’une main-d’œuvre plutôt spécialisée et donc rapidement opérationnelle. D’où la question: pourquoi les diplômés de la formation professionnelle trouvent-ils des difficultés à s’employer?

Mots-clés Emploi