Le PPS joue la carte du PJD
26 février 2013
Lavieeco (25563 articles)
Partager

Le PPS joue la carte du PJD

Le PPS survivra-t-il aux élections partielles du 28 février ?

Le PPS survivra-t-il aux élections partielles du 28 février ? «C’est une question existentielle», affirme une source du parti. En effet, il faut à tout prix que les amis de Nabil Benabdellah décrochent au moins un siège sur les cinq à pourvoir pour continuer d’exister en tant que groupe parlementaire. Dans le cas contraire, ils deviennent un groupement parlementaire et perdent par là même tous les privilèges d’un groupe. C’est sans doute pour cela que le PPS joue à fond la carte PJD. Ce dernier lui promet, en contrepartie de son soutien à Benkirane dans son conflit avec Chabat, un appui en lui accordant ses voix au niveau de la circonscription de Youssoufia pour reconquérir son siège invalidé par le Conseil constitutionnel. Sauf que l’électorat du PJD est imprévisible…