Le Parti alternative démocratique presque reconnu
31 juillet 2015
Lavieeco (25272 articles)
Partager

Le Parti alternative démocratique presque reconnu

Le Parti alternative démocratique (PAD) a reçu le feu vert du ministère de l’intérieur in extremis, le 24 juillet.

Il pourra désormais, du moins en théorie, participer aux prochaines élections locales et régionales. Il a dû néanmoins troquer son signe, le faucon, par un nouveau, la main de Fatma (Khmissa). Les préparatifs de création du futur PAD, dont la commission de coordination nationale est présidée par le maire sortant d’Agadir, Tariq Kabbage, vont bon train. Le congrès constitutif devrait se tenir les 14 et 16 août, ce qui donne le temps aux militants de déposer leurs candidatures avant la fin du délai, fixé au 21 août. Le PAD sera le deuxième parti à voir le jour sous la nouvelle Constitution, après le Parti des néodémocrates (PND).