La transformation digitale offre de nouvelles opportunités dans le secteur des assurances
4 avril 2018
Lavieeco (25582 articles)
Partager

La transformation digitale offre de nouvelles opportunités dans le secteur des assurances

La transformation digitale offre de nouvelles opportunités dans le secteur des assurances, ont affirmé les participants à la 5è édition du « Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance », dont les travaux ont débuté mercredi.

Lors de la séance d’ouverture de cette rencontre de deux jours, placée sous Le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, les participants ont fait observer que la transformation digitale constitue un domaine important pour les professionnels en vue d’offrir à leurs clients des services de qualité dans des conditions optimales.

Dans son allocution d’ouverture de cette rencontre, qui se tient sous le thème « Disruption en assurance : explorer, innover, se réinventer », le ministre de l’Économie et des Finances, M. Mohamed Boussaid, a souligné que « la première transformation qui vient naturellement à l’esprit est la transformation technologique qui génère des risques en bousculant l’organisation classique des marchés financiers et leur business model, mais aussi, et paradoxalement ouvre de nouvelles opportunités ».

Il a mis en relief deux grands chantiers dans lesquels les assureurs peuvent accompagner les pouvoirs publics grâce à la transformation technologique à savoir la promotion d’une assurance inclusive et la couverture contre les risques climatiques et catastrophiques.».

«Nous devons ensemble réfléchir aux meilleurs moyens pour tirer profit des possibilités qu’offre la révolution digitale en matière d’assurance inclusive. », a-t-il expliqué, ajoutant que «pour accompagner des changements de plus en plus fréquents, on a besoin d’un cadre législatif souple qui encourage les initiatives des acteurs mais qui sécurise en même temps les assurés et les épargnants. »

Pour sa part, le Président de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance (FMSAR), M. Mohamed Hassan Bensalah a indiqué qu’étant donné que l’assurance est au centre de la sécurité des individus et des biens, « nous subissons directement toutes les évolutions et les transformations que peut connaître la matière assurable ».

« C’est le cas de l’évolution de nos véhicules vers des voitures autonomes, des objets connectés qui nous imposent à revoir nos couvertures et nos modèles de tarification, ou encore le cas de la médecine qui évolue au rythme des découvertes scientifiques et des nanotechnologies faisant, que l’assurance santé et l’assistance aux personnes ne seront plus guidées par les mêmes logiques », a-t-il expliqué.

Selon le président de la Fédération « Il ne faut pas craindre ces nouvelles évolutions, tant elles peuvent aider certaines populations à améliorer leur quotidien », faisant remarquer que « plusieurs exemples aboutis, notamment en Afrique subsaharienne, montrent qu’il a été possible de faire de l’assurance autrement, grâce à la téléphonie mobile, en créant une rupture par rapport aux modèles traditionnels ».

Selon M. Bensalah, la Disruption « peut sembler comme une menace pour les acteurs classiques de l’assurance, mais, en vérité, elle apparaît clairement comme une opportunité ».

« C’est l’occasion de se réinventer, de se transformer et de rester en phase avec les évolutions technologiques et les mutations de notre société », a-t-il relevé.

Organisée par FMSAR, cette édition met à l’honneur cette année la Tanzanie et sera marquée par la participation d’experts de plusieurs pays notamment africains.

Au programme de cet événement, qui fait de Casablanca un hub de réflexion sur l’avenir de l’assurance et de la réassurance africaine, figurent des tables rondes autour de l’open innovation dans l’assurance et de l’usage potentiel des technologies innovantes telles que l’Intelligence Artificielle, la Blockchain, l’Internet des Objets ou le Big Data pour créer de la valeur et améliorer l’expérience-client.

Cet événement sera aussi une occasion pour mettre à l’honneur les startups marocaines. Des espaces de networking seront mis à leur disposition pour exposer leurs idées innovantes et créer les partenariats de demain.