La SNI tient le bon cap
2 octobre 2015
Lavieeco (25422 articles)
Partager

La SNI tient le bon cap

Sur proposition de Mounir El Majidi, 4 comités spécialisés et un projet RSE.

Réaliser des taux de croissance à deux chiffres durant une année difficile relève de l’exploit. C’est en tout cas une belle performance qu’a réussie la SNI durant les six premiers mois de 2015. Le Conseil d’administration de la holding, qui s’est tenu lundi 28 septembre, a validé les arrêtés de comptes. Au 30 juin 2015, la SNI a dégagé un résultat net en progression de 36% par rapport à la même période de 2014, et ce, nous dit-on, grâce à «la hausse des dividendes des participations et la baisse des charges financières consécutives à une baisse de l’endettement». Pour ce qui est des comptes consolidés, le résultat net part du groupe (RNPG) hors éléments exceptionnels a progressé de 1,5% par rapport au premier semestre 2014, soit une hausse de 24 MDH. Malgré donc une année difficile de certains secteurs clés, Hassan Ouriagli, PDG de la SNI, a pu tenir le cap en réalisant des résultats en progression et surtout en poursuivant le nécessaire désendettement du groupe.

Au-delà des indicateurs de performances, la SNI, à travers son conseil d’administration du lundi 28 septembre, confirme aussi le caractère irréversible de l’option prise il y a quelque temps déjà de se transformer en un fonds d’investissement sous l’impulsion de Mounir El Majidi. C’est d’ailleurs sur recommandation de ce dernier que le Conseil d’administration a approuvé deux nouveautés majeures en termes de gouvernance. La première concerne la mise en place de quatre comités spécialisés dédiés respectivement à la stratégie, aux nominations et rémunérations, à l’audit et, enfin, à la RSE et Mécénat. Quant à la deuxième nouveauté, elle porte sur le lancement d’un projet RSE focalisé sur la thématique de l’entreprenariat. Premier geste pour accompagner la parole : la SNI annonce d’ores et déjà son intention de s’impliquer davantage dans le financement de l’Association Injaz Al Maghrib, fondée sur sa propre initiative.