La fédération du consommateur réagit à la sortie médiatique du patron de Danone
29 juin 2018
Lavieeco (25422 articles)
Partager

La fédération du consommateur réagit à la sortie médiatique du patron de Danone

La Fédération nationale des associations du consommateur (FNAC) a réagi à la sortie médiatique du PDG de Centrale Danone par rapport au boycott qui touche le lait frais pasteurisé.

Dans un communiqué publié le jeudi 28 juin, et dont nous détenons une copie, la FNAC salue la stratégie de communication du patron de Danone mais regrette que les associations des consommateurs soient mises de côté. «Le consommateur, selon les responsables de Centrale-Danone, serait-il assez bien représenté par un échantillon de quelques jeunes et quelques mamans, pris en casting par ses services marketing plus pour des besoins de communication sur les réseaux sociaux que pour un souci de récolte d’informations objectives, fiables et représentatives. », indique le communiqué de la FNAC.

« Nous sommes surpris de voir qu’une journée aurait suffi au patron de Danone pour écouter tout ce beau monde, « tâter le pouls de la société marocaine, entendre ses attentes » et déduire que « … le pouvoir d’achat des consommateurs marocains est sous pression », souligne la même source.

Et de conclure : « Nous sommes étonnés qu’un si atypique manager qui répète à qui veut l’entendre des étudiants de grandes écoles que «… la finalité d’une entreprise, ce ne sont plus seulement les actionnaires, mais également les consommateurs, la justice sociale, le développement durable et l’économie locale » puisse se montrer aussi peu pertinent et réaliste dans la manière de réaliser toutes ces belles paroles ».

Le PDG de Danone, Emmanuel Faber, s’était rendu à Casablanca pour mesurer l’ampleur du boycott sur ses produits et écouter les différentes parties prenantes. Parmi elles le consommateur final. Des vidéos et photos qui ont circulé sur les réseaux sociaux et les différents médias montrent le patron de Danone assis avec des citoyens marocains.
Une démarche qui n’est pas du goût de la FNAC.