Gaza : le Secrétaire général de l’ONU « profondément alarmé » par l’escalade « brutale » de la violence
15 mai 2018
Lavieeco (25261 articles)
Partager

Gaza : le Secrétaire général de l’ONU « profondément alarmé » par l’escalade « brutale » de la violence

Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, est « profondément alarmé » par l’escalade « brutale » de la violence dans le territoire palestinien occupé et par le nombre élevé de Palestiniens tués et blessés lors des manifestations à Gaza, a indiqué son porte-parole lundi.

« Les forces de sécurité israéliennes doivent faire preuve de la plus grande retenue dans l’utilisation des tirs réels », a souligné Farhan Haq, porte-parole adjoint du chef de l’ONU.

« Avec des tensions élevées et plus de manifestations attendues dans les prochains jours, il est impératif que tout le monde fasse preuve de la plus grande retenue pour éviter de nouvelles pertes de vie, notamment en veillant à ne pas mettre en danger tous les civils et en particulier les enfants », a-t-il dit dans un communiqué.

Près d’une cinquantaine de Palestiniens, dont des enfants, ont été tués et des centaines blessés lundi dans la bande de Gaza par des soldats israéliens à la frontière, où des dizaines de milliers de personnes manifestent contre le transfert à Al-Qods de l’ambassade américaine en Israël.

Les hôpitaux signalent que les fournitures médicales essentielles, les médicaments et l’équipement ont déjà été épuisés, a fait savoir M. Haq, ajoutant que le financement humanitaire et l’amélioration de l’accès sont urgents pour répondre à ces besoins et à d’autres besoins existants ou émergents.

Selon lui, la violence en cours « souligne le besoin urgent d’une solution politique » à ce conflit. « Le Secrétaire général réitère qu’il n’y a pas d’alternative viable à la solution des deux Etats, la Palestine et Israël vivant côte à côte en paix, chacun avec sa capitale à Jérusalem », a-t-il dit.