El Otmani à  Sao Paulo pour une réunion entre hommes d’affaires
20 septembre 2013
Lavieeco (25414 articles)
Partager

El Otmani à  Sao Paulo pour une réunion entre hommes d’affaires

Le Brésil est un important partenaire économique du Maroc en Amérique Latine et son 3ème client, et le Maroc est le 5ème partenaire économique du Brésil en Afrique et dans le monde arabe.

Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Saad Dine El Otmani, s’est réuni, jeudi à la Chambre de commerce arabo-brésilienne à Sao Paulo, avec des hommes d’affaires marocains et brésiliens, afin de donner une nouvelle impulsion aux investissements dans le Royaume.

Intervenant à cette occasion, le Ministre a, tout d’abord, mis l’accent sur l’excellence des relations politiques bilatérales, émettant le souhait de hisser les relations économiques au niveau des liens séculaires existant entre les deux pays.

Le Brésil est un important partenaire économique du Maroc en Amérique Latine et son 3ème client, et le Maroc est le 5ème partenaire économique du Brésil en Afrique et dans le monde arabe, a-t-il souligné.

Les échanges commerciaux entre les deux pays progressent d’année en année, s’est-il félicité, sachant qu’au cours du premier trimestre de 2013, ils ont augmenté de 8 % au moins. En matière de tourisme, le Maroc accueille quelque 15.000 visiteurs brésiliens chaque année, même si ce nombre reste, selon le ministre, bien en deçà des objectifs escomptés.

En vue de booster davantage le secteur du tourisme entre les deux pays, plusieurs mesures sont prévues, a indiqué M. El Otmani, citant à cet égard le lancement en décembre prochain d’une ligne aérienne directe entre Casa et Sao Paulo, à raison de 3 vols par semaine, estimant que cette initiative, ainsi que l’organisation prochaine de forums permettant aux hommes d’affaires marocains et brésiliens d’entrer en contact les uns avec les autres, donneront sans nul doute une forte impulsion aux relations économiques bilatérales.

Par ailleurs, le Maroc, qui jouit d’une stabilité politique, est lié par des accords et protocoles d’accords à 55 pays à travers le monde et peut constituer aussi, de par sa position géographique, une porte d’entrée aussi bien pour l’Union Européenne, l’Afrique que le monde islamique.

Toutes ces opportunités font du Maroc un véritable hub d’investissement et augurent d’un avenir meilleur, note le ministre.

Prenant la parole, à leur tour, les hommes d’affaires des deux pays ont fait part de leur volonté de consolider davantage les relations économiques, appelant à la baisse des taxes douanières sur différents produits pour encourager les échanges commerciaux, outre la conclusion d’accords de partenariats dans différents domaines.

Cette rencontre s’est déroulée en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc au Brésil, M. Larbi Moukhariq, et de plusieurs responsables de la Chambre de commerce arabo-brésilienne.