Chaà¢bi, musique classique marocaine, ambiances gnaoui et hymnes ghiwani au Festival Mawazine
18 février 2013
Lavieeco (25283 articles)
Partager

Chaà¢bi, musique classique marocaine, ambiances gnaoui et hymnes ghiwani au Festival Mawazine

La programmation marocaine de la 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde propose à  nouveau une pléiade d’artistes, parfaits ambassadeurs de la richesse de la musique marocaine.

Comme chaque année, le Festival Mawazine Rythmes du Monde met en avant la richesse de la musique marocaine et propose une variété de styles. Pour la 12ème édition du Festival, l’Association Maroc Cultures présente, une soirée aux rythmes ghiwani, deux concerts de fusion gnaoua, un trio inédit de musique classique marocaine et une grande fête à l’ambiance 100% chaâbi.

La programmation marocaine de la 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde propose à nouveau une pléiade d’artistes, parfaits ambassadeurs de la richesse de la musique marocaine.

La première soirée au complexe sportif Moulay Abdellah sera dédiée aux rythmes ghiwani. Les airs dansants et mélancoliques de ce genre musical seront représentés par trois groupes mythiques des années 70 :  le groupe Siham, Jil Ghiwane Jalal et la formation slaoui Ghiwane Salwan. Ces groupes ont marqué les esprits de la jeunesse marocaine des années 70 et continuent à porter de grands messages pour les nouvelles générations. Leur répertoire allie l’héritage des Ghiwanes, aux standards du melhoun, chaabi, oriental, jazz, blues et musique gharnati.

La programmation marocaine de la 12ème édition du Festival Mawazine met également en avant la richesse et la créativité des artistes marocains. Une soirée spéciale fusion est réservée pour les adeptes des mélanges des genres, et ce avec un concert des multi-instrumentistes, auteurs et compositeurs Jbara et Majid Bekkas.
Présentant un style alliant afrobeat, folk et musiques populaires marocaines, Jbara, l’artiste «rock marocain» propose un voyage sonore vibrant. D’Orient et d’Occident, d’Oujda à Essaouira, en passant par l’Atlas jusqu’au Sahara, la fusion de Jbara représente un véritable métissage ethnique.

Quant à Majid Bekkas, professeur de chant, de oud et de guitare classique, il est également le créateur de «L’African Gnaoua Blues». Ce grand artiste représente le Maroc dans le monde entier et a à son actif une multitude d’albums. Il a collaboré avec de grands de la musique, notamment Minino Garay, Aly Keita, Philippe Foch, Ramón Lopez, Flavio Boltro ou Joachim Kühn. Son charisme sur scène, sa voix sensuelle et sa virtuosité au hajhouj font de Majid Bekkas le digne représentant de la culture gnaouie et de sa diversité.

La 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du monde présentera un trio exceptionnel, et pour la première fois, composé de luth, violon et ney. Le luth sera divinement joué par l’artiste marocain à la renommée internationale, Haj Youness. Un des grands ambassadeurs de la musique marocaine à l’étranger, Haj Youness sera accompagné de deux grands musiciens, le violoniste virtuose Amir Ali et l’expert du ney Rachid Zeroual. Ensemble, ils formeront un trio inédit pour un concert mémorable. Ce concert aura lieu en effet à la nouvelle scène du festival, aux Jardins des Oudayas.

Comme à son accoutumée, Mawazine réserve aussi au public une grande fête de musique chaâbi. Le complexe sportif Moulay Abdellah sera enflammé par la présence de la diva marocaine Najat Aâtabou. La lionne de l’Atlas ravira son public avec son large répertoire riche d’une grande et impressionnante carrière.

Une deuxième soirée chaâbi proposera les rythmes et mélodies dansants du chanteur Hajib, qui promet une ambiance à couper le souffle. Il sera suivi du chanteur Rachid Lamrini, un des pionniers de la chanson populaire au Maroc et l’orchestre Benmoussa, dirigé par Lotfi Benmoussa.