Cameroun : RAM reconduit son partenariat avec le festival « Écrans Noirs »
16 juillet 2018
Lavieeco (25272 articles)
Partager

Cameroun : RAM reconduit son partenariat avec le festival « Écrans Noirs »

Le festival international du cinéma africain « Écrans Noirs », événement phare au Cameroun, a passé un nouveau cap grâce à son partenariat avec la compagnie Royal Air Maroc (RAM), notamment en termes d’organisation, a souligné Bassek Ba Kobhio, fondateur de la fameuse manifestation culturelle éponyme.

« Nous étions habitués à inviter une vingtaine de personnes, mais grâce à notre partenariat avec la RAM, on peut même inviter un artiste du Brésil sans se poser de questions (…) C’est donc un partenariat qui nous apporte beaucoup », a-t-il relaté, vendredi soir, en marge de la cérémonie d’ouverture de la 22e édition du festival, qui se poursuivra jusqu’au 20 juillet à Yaoundé et à Douala.
Remerciant la compagnie aérienne nationale pour la reconduction de son partenariat avec l’Association « Écrans Noirs » pour trois années supplémentaires (2018-2020), M. Kobhio a fait valoir que cet engagement confirme l’implication de la RAM dans la promotion de l’image de l’Afrique dans le monde.

« En plus, toujours par le biais de cet accord, plusieurs de nos jeunes bénéficient de formations de haut niveau au Maroc », s’est-il réjoui, ajoutant que la RAM, en sa qualité de transporteur officiel du festival, s’engage à participer activement à la tenue et au bon déroulement de cet évènement, devenu une manifestation de grande envergure pour la promotion du septième art en Afrique.
La cérémonie d’ouverture du festival, qui s’est déroulée au Palais des congrès de Yaoundé, a été marquée par un hommage posthume aux ténors du cinéma africain disparus cette année.
Lors de cette cérémonie, qui a connu la participation d’éminentes personnalités du cinéma africain, le public a également eu l’occasion de découvrir les 13 jeunes femmes qui concourent dans la 1ère édition de « Miss Écrans Noirs 2018 ».

Quelque 70 films sont en compétition pour cette 22e édition. Plusieurs pays africains, notamment du Maghreb, et d’autres régions francophones du monde concourent cette année à cette manifestation.

Outre la projection des films, les festivaliers auront droit à des séances de formation et à des conférences-débats prévues dans les deux sites du festival, en l’occurrence Yaoundé, la capitale, et Douala, la métropole économique.