Boycott : Les salariés de Centrale Danone manifestent pour leurs emplois
6 juin 2018
Lavieeco (25283 articles)
Partager

Boycott : Les salariés de Centrale Danone manifestent pour leurs emplois

Des centaines de salariés de Centrale Danone ont manifesté dans la nuit de mardi à mercredi 6 juin devant le Parlement à Rabat pour exprimer leurs craintes de perdre leurs emplois, leur employeur étant touché par une campagne de boycott inédite au Maroc.

« Nos emplois sont menacés » ou « nous réclamons une intervention du gouvernement pour trouver une solution », ont notamment scandé des centaines d’employés de Centrale Danone.

Depuis le début du mouvement, l’entreprise a connu « un repli de son activité » et mis un terme aux contrats de 886 intérimaires de courte durée.

« Je suis avec les citoyens pour une baisse des prix, mais pas de cette façon qui porte atteinte aux intérêts des employés », souligne Brahim, 34 ans, salarié de Danone à Salé, assurant « manifester spontanément ».

« Le message est passé, il est temps de mettre un terme au boycott », dit Alaeddine, 39 ans, employé de l’entreprise dans son usine d’El Jadida.

La société cotée à la Bourse de Casablanca a dit lundi s’attendre à une perte nette de 150 millions de dirhams (13,5 millions d’euros) au premier semestre 2018.

Fin mai, elle a annoncé une réduction de 30% de son approvisionnement en lait auprès de ses fournisseurs locaux, –120.000 éleveurs au total– motivant sa décision par une baisse de ses ventes.