Banques : une nouvelle circulaire de BAM pour encadrer les dépassements non autorisés
13 novembre 2017
Lavieeco (25445 articles)
Partager

Banques : une nouvelle circulaire de BAM pour encadrer les dépassements non autorisés

Bank Al-Maghrib ne voit pas d’un bon œil le laxisme des banques dans la gestion des facilités et découverts de la clientèle. D’après des responsables de quelques établissements de la place, la Banque centrale est sur le point de sortir une circulaire pour mettre de l’ordre dans l’octroi des dépassements ponctuels et encadrer le pouvoir, jusqu’ici discrétionnaire, des banquiers.

Selon les premières indiscrétions, l’institut d’émission obligera dorénavant les banques à provisionner les dépassements non autorisés enregistrés sur les comptes de la clientèle. Tous les montants et les natures de comptes seront concernés pour des durées plus ou moins longues. Les banquiers expliquent que par définition un dépassement en compte doit être ponctuel et résorbé dès rentrée de la ressource, généralement le salaire (pour les personnes physiques) ou le produit de chiffre d’affaires (pour les entreprises et professionnels). Passé un certain délai, il bascule vers un dépassement structurel et représente de ce point de vue une créance en souffrance. A rappeler que cette circulaire en gestation chez BAM fait suite à celle sur les nouvelles règles de provisionnement et de classification des créances en souffrance.