Association Insaf : 24 bébés abandonnés par jour au Maroc
8 octobre 2012
Lavieeco (25685 articles)
Partager

Association Insaf : 24 bébés abandonnés par jour au Maroc

Selon l’étude « Le Maroc des mères célibataires » de l’association Insaf, 153 bébés naissent hors mariage, chaque jour et 24 d’entre eux sont abandonnés.

La Kafala se présente aujourd’hui comme étant la meilleure alternative pour garantir une vie décente aux enfants abandonnés, a estimé samedi à Casablanca, la directrice nationale de l’association SOS Villages d’Enfants.

« Au Maroc, les orphelinats sont en surcharge et plus de 700 enfants sont accueillis dans les cinq villages de notre association », a-t-elle confié à la MAP à l’occasion de l’ouverture du 3ème salon de la petite enfance et de la Kafala, appelant à coordonner les efforts et de se serrer les coudes pour mettre en place des prises en charge de qualité au profit des enfants abandonnés, dont le nombre ne cesse d’augmenter.

« Les enfants d’aujourd’hui sont les citoyens de demain, la base de la société et un véritable +petit+ capital en quête d’accompagnement, de formation et d’aide. Ils ont le droit à une vie normale et décente pour prétendre contribuer dans un futur proche au développement de leur pays », a-t-elle poursuivi.

« Vingt-quatre bébés sont abandonnés chaque jour et ce nombre a tendance à augmenter », s’est alarmé, de son côté, Mme Asmaa Benslimane, présidente fondatrice de l’Association Bébés du Maroc, mettant en exergue l’importance des actions préventives de l’abandon des bébés notamment le travail des petites filles et l’abandon scolaire.

En effet, selon l’étude +Le Maroc des mères célibataires+ de l’association Insaf, 153 bébés naissent hors mariage, chaque jour et 24 d’entre eux sont abandonnés. Une étude plus ancienne menée conjointement par la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance et l’UNICEF en 2009 avait révélé que le nombre d’enfants abandonnés s’élevait en 2008 à 4.554, soit 1,3 pc du total des naissances en cette année.

Mme Benslimane a, par ailleurs, ajouté que cette édition sera marquée par la présentation recommandations issues des travaux du Collectif de la Kafala, crée suite à l’organisation des deux premières éditions du salon.

Au programme de ce salon, de deux jours, figure des conférences portant notamment sur « les états des lieux du phénomène », « la procédure de la Kafala: entre le texte et la pratique », des témoignages des familles étrangères (Kafil), ainsi que des ateliers animés par des experts spécialisés.

Organisé par l’Association Bébés Maroc, le salon de la petite Enfance a pour but de sensibiliser les Marocains à l’importance de la prise en charge des bébés privés de leurs familles dans le cadre de la Kafala, de vulgariser ses procédures et de clarifier aux familles concernées les démarches à suivre.

Lavieeco

Lavieeco