Aïd Al Adha : les pharmaciens sollicités pour renforcer les mesures de contrôle
4 juin 2018
Lavieeco (25283 articles)
Partager

Aïd Al Adha : les pharmaciens sollicités pour renforcer les mesures de contrôle

Le ministère de l’Agriculture tient à renforcer les mesures de suivi et de contrôle pendant la période d’engraissement de l’offre destinée à AÏD AL ADHA.

Lors d’une réunion tenue le vendredi 1er juin 2018, le ministre de l’Agriculture s’est entretenu avec le président l’Ordre des Pharmaciens pour mettre en place un ensemble de mesures de vigilance afin d’écarter les possibles facteurs pouvant affecter la qualité des viandes abattues notamment un usage non contrôlé et illicite de substances et médicaments non autorisés chez les animaux.

Il est ainsi question de veiller à ce que la délivrance des médicaments vétérinaires notamment les anti-inflammatoires se fasse uniquement sur ordonnance vétérinaire et que la délivrance de fortifiants (produits énergisants) et des contraceptifs féminins (« MINIDRIL » ou traitement équivalent) soit contrôlée et suivie, indique le ministère dans un communiqué.

De même, le ministère a appelé à aviser les services de l’ONSSA en cas de constat de demandes anormales ou excessives en produits pharmaceutiques tels que ceux précités, en vue de prendre les mesures nécessaires.

Le recours à l’utilisation frauduleuse ou abusive de substances pharmaceutiques est lié aux pratiques d’engraissement pouvant être utilisés de manière ponctuelle et accélérée par certains engraisseurs ou vendeurs d’animaux destinés à l’abattage de l’AID, a relevé le ministère.

La rencontre a été également l’occasion de convenir sur la nécessité du renforcement de la convergence entre le travail des pharmaciens et des vétérinaires pour une meilleure maitrise de commercialisation des médicaments vétérinaires.