Aicha Laasri Amrani, candidate à la présidence de l’association AFEM
24 mai 2018
Wiam Markhouss (336 articles)
Partager

Aicha Laasri Amrani, candidate à la présidence de l’association AFEM

Elle compte créer un fonds d’investissement AFEM Invest.

Présidente fondatrice de la société de courtage SADAS Assurances, co-fondatrice de la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurances du Maroc (FNACAM) et entrepreneure, Aicha Laasri Amrani est l’une des fondatrices de l’AFEM aux côtés de Saloua Karkri Beleqziz, Meriem Bensalah Chekroun, Saida Karim Amrani, Nezha Hayat et Khadija Doukali. Elle se porte aujourd’hui candidate à prendre les rênes de l’association qui a perdu quelque peu de son lustre. L’AFEM comptait 600 membres inscrites, dont seulement 160 sont à jour de leurs cotisations actuellement. Son programme: rajeunir l’association et mettre la jeune génération au cœur de la prise de décisions, développer et soutenir l’entreprenariat féminin et mettre en œuvre des actions tangibles et mesurables. Elle souhaite ainsi établir une charte de préférence (permettant de favoriser ses membres lors des consultations pour la réalisation de missions et de prestations dont elle a besoin), créer un guichet unique de mise en relation des membres.
L’AFEM veut également atteindre l’incubation de 100 projets durant le prochain mandat grâce à son incubateur «Maroc Premières», opérer une transformation digitale et redorer l’image de l’AFEM aux yeux des instances nationales et à l’international. L’équipe de Aicha Amrani ambitionne aussi de créer un fonds d’investissement AFEM Invest qui pourra répondre aux besoins de financement des membres.

En outre, elle mise sur le développement régional de l’AFEM et promet d’œuvrer pour la création de 7 nouvelles antennes régionales pour atteindre 12 délégations régionales à l’horizon 2021 et couvrir ainsi l’ensemble des régions du Royaume. En cas de nomination à la tête de l’AFEM, Mme Amrani Laasri nommerait Khadija Idrissi Janati, une jeune entrepreneure incubée à l’AFEM, comme vice-présidente. Ensemble, elles veulent porter les membres actives à 500 et le réseau à 1000 femmes entrepreneures. Face à elle, une autre candidate, Leila Al Andaloussi, expert comptable et associé-gérante de ABS consulting. Les élections sont prévues le 5 juin.

A Lire aussi :

Leila El Andaloussi promet de donner une nouvelle impulsion à l’AFEM